samedi, juillet 20, 2024
.
.

Reprise du processus électoral : Mounirou Sy corrige le ministre de l’Intérieur, Sidiki Kaba

par pierre Dieme

Le décompte des jours avant le terme du mandat présidentiel au Sénégal continue de susciter des débats et des interrogations. Alors que le 2 avril est désigné comme la date butoir, des voix s’élèvent pour clarifier les procédures à suivre en cas de transition.

Selon le ministre de l’Intérieur, Sidiki Kaba, la question de l’intérim présidentiel revient sur le devant de la scène. Si le président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop, devait assurer l’intérim à partir du 2 avril, date de la fin du mandat du président sortant, Macky Sall, cela entraînerait la reprise de l’ensemble du processus électoral. Cette déclaration vient ajouter une nouvelle dimension à un scénario déjà complexe.

Cependant, cette opinion n’est pas partagée par tous les experts constitutionnalistes. Pour Mounirou Sy, constitutionnaliste renommé, la situation diffère de ce qui a été avancé par le ministre de l’Intérieur. Selon lui « le 2 avril, au terme du mandat de Macky Sall, le processus électoral se poursuit, mais n’est pas repris ». Il explique, sur la RFM, que « dans ce cas, le président de l’Assemblée nationale assure une suppléance » car « ce n’est pas une vacance de pouvoir ».

Par Modou Mamoune Tine 

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.