mardi, juin 25, 2024
.
.
Accueil A la Une Cascades de démissions, arrestation de son fils aîné : Quand « Rewmi » s’effondre pour « Ngorsi »

Cascades de démissions, arrestation de son fils aîné : Quand « Rewmi » s’effondre pour « Ngorsi »

par pierre Dieme
Même son pire ennemi ne lui aurait pas souhaité autant  de malheurs en l’espace de quelques jours. Idrissa Seck pour ne pas le nommer, semble vivre des moments difficiles marqués par une cascade de démissions dans son parti mais également  l’arrestation de son fils Abdoulaye Seck, impliqué  dans une affaire de trafic international de drogue.
Celui qui a prêté main forte à son pater lors de la campagne électorale se retrouve dans de beaux draps : le trafic international  de drogue. Un délit criminel passible d’une dizaine d’années de prison.
Le leader de Rewmi comme  dans ses habitudes s’emmure dans un silence olympien. Qui l’eût cru ? diront certains, celui qui rêvait d’être le 4e président de la République du Sénégal, ex chef de l’opposition, peinait à avoir 1% du suffrage des sénégalais lors de l’élection présidentielle  du 25 Mars 2024. Celui qui avait la verve facile et dont l’art de communiquer n’était pas un secret pour lui, est subitement devenu aphone. Cette fois-ci, ce n’est pas  » une polémique autour de  Makka ou Bakka », la cause de cette descente aux enfers.
La tentative de son Directeur de campagne, Madana Kane de la coalition « Dundu » qui avait la délicate mission de  redorer le blason de ce parti, jadis composé de leaders charismatiques, a donc  échoué. Ass Babacar Guèye, qui dans un passé récent portait la parole  de Rewmi, en tant que mandataire, a   jeté récemment l’éponge pour « convenances personnelles ». Le coordonnateur  de la plateforme Idy Président 2024, Souleymane Ciss, quant à lui, avait pris ses distances au lendemain  de la présidentielle.
L’ancien Premier ministre du Sénégal sous l’ère Wade, avait en effet, toutes les qualités requises pour être à  la tête de la magistrature suprême. N’eut été ses petits défauts qui le poursuivirent comme une plaie béante.
Idrissa Seck est décrit par ceux qui l’ont côtoyé comme une personne « hautaine » voire « vaniteuse » . Pape Diouf, Oumar Sarr, Abdourahmane Diouf, Déthié Déthié Fall, Thierno Bocoum ont tous milité dans Rewmi, mieux certains ont été même  le numéro 2 du parti. Espérons que l’ancien pensionnaire de l’hôtel Saint-James de Paris va sortir de son mutisme pour parler aux Sénégalais.
Dakaractu

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.