mardi, juin 25, 2024
.
.
Accueil A la Une Balla Moussa Fofana à Mbeubeuss : «On ne peut plus tolérer la présence des enfants dans la décharge»

Balla Moussa Fofana à Mbeubeuss : «On ne peut plus tolérer la présence des enfants dans la décharge»

par pierre Dieme

Vendredi, les éboueurs et récupérateurs de la décharge de Mbeubeuss ont reçu la visite de Balla Moussa Fofana, ministre de l’Urbanisme, des collectivités territoriales et de l’aménagement des territoires. Une visite de prise de contact qui lui a permis de s’enquérir de la situation écologique et humaine désastreuses de la décharge.

«Depuis notre prise de service, nous avons pris le temps de regarder les données et l’analyse du Projet, l’ensemble des enjeux et défis. Nous avons une décharge qui reste véritablement une exploitation trèstraditionnelle, parce qu’on a des récupérateurs qui font un travail extraordinaire, mais extrêmement difficile. Plus de 3 mille personnes sont dans ce site et occupent 116 ha. Et la grande décision est qu’on ne peut plus tolérer la présence des enfants dans la décharge. Et ceux qui sont là prendront note, parce qu’on ne peut plus autoriser ces enfants dans la décharge, c’est inacceptable. Nous allons prendre des dispositions pour interdire l’accès aux enfants à la décharge», s’engage le ministre.

Sur un autre registre, il explique sa vision : «Parce que le projet qui a été lancé par le Promoged pour gérer cette décharge bénéficie d’une enveloppe de 206 milliards de francs Cfa, mais n’a été utilisé qu’à un niveau de 12%. Ce qui est problématique pour 3 ans. Alors qu’on connaît l’urgence de la situation.»
Fofana assure que cette situation ne peut pas continuer. Il rappelle que la vision du chef de l’Etat et du Premier ministre est de mettre en place des unités techniques, mécaniques qui vont pouvoir traiter ces déchets et les valoriser de manière sécuritaire, et réduire l’impact sur l’environnement. «Parce qu’aujourd’hui, nous avons des riverains qui souffrent énormément de cette situation. Et donc aujourd’hui, toutes les préoccupations que nous avions sur les papiers se sont confirmées sur le terrain. Notre mission et notre objectif sont d’inverser cette tendance et de focaliser notre action sur l’installation d’unités qui pourront véritablement traiter un volume assez important et sortir Mbeubeuss de cette situation, ainsi que les riverains», explique le ministre de l’Urbanisme, qui a mis son masque pour éviter d’inhaler la mauvaise odeur.

«Nous avons 200 milliards F Cfa sur la table»

Aujourd’hui, Balla Fofana annonce que des partenaires sont prêts à venir apporter leur expertise pour la revalorisation de la décharge. «Ces partenaires sont des spécialistes qui œuvrent dans ce travail, avec plus de 30, voire 40 ans d’expérience. Et une fois qu’ils auront fait leurs offres, nous allons étudier les impacts du point de vue de l’environnement et dans la dimension sociale. Ensuite, nous allons voir quel est le meilleur partenaire. En plus, nous avons 200 milliards sur la table qui n’ont pas été utilisés. Parce que justement le modèle d’approche était beaucoup plus centré sur comment rendre viable, accessible ce site, de faire le focus sur des unités qui vont faire un transfert en volume des déchets», note-t-il dans les collones du jour Le Quotidien.

Fana CiSSE

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.