.
lundi, avril 15, 2024
.
Accueil A la Une À la découverte du complexe Cheikh Ahmadoul Khadim de Touba

À la découverte du complexe Cheikh Ahmadoul Khadim de Touba

par pierre Dieme

Le centre né de la vision éducative et des principes religieux du fondateur du mouridisme, se propose de jouer un rôle d’avant-garde notamment dans la formation en alliant tradition islamique, modernité et ouverture

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Le Complexe, inauguré ce lundi en présence du chef de l’Etat, Macky Sall, et du Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, est implanté au cœur de la cité religieuse de Touba. 

Selon son recteur, Sérigne Ahmadou Badawi Mbacké, titulaire d’une maîtrise en comptabilité et gestion, ‘’toutes les sciences et métiers utiles » y seront enseignés.

Le Complexe comprend des bâtiments administratifs, des infrastructures pédagogiques et sociales, comme des salles de cours, une bibliothèque, un planétarium, une mosquée, une infirmerie, un complexe sportif, etc, indique un document de présentation dont l’APS eu connaissance.

L’infrastructure qui pourra à terme accueillir 10 mille apprenants a été financée par les contributions de la communauté mouride et de bonnes volontés, pour un coût estimé à 37 milliards de francs CFA.

Elle est ouverte aux titulaires d’un baccalauréat littéraire, scientifique ou technique en fonction du cursus choisi.

Le Complexe comprend 3 Unités de formation et de recherche (l’UFR des études islamiques et arabes, l’UFR des sciences agronomiques et de technologies alimentaires et l’UFR des technologies et des métiers) et 2 instituts (l’Institut des langues et des métiers du livre – ILAMEL- et l’Institut supérieur des sciences et métiers de la santé -I2MS-).    

Selon le même document présentation, toutes les structures pédagogiques seront dotées de Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).

Concernant le pôle administratif, il comprend un rectorat, une bibliothèque centrale, une direction école modernes entre autres bâtiments administratifs qui vont devoir répondre aux normes standards.

Le Complexe Cheikh Ahmadoul Khadim pour l’éducation et la formation (CCAK-EF) va aussi abriter un Centre de formation professionnelle (CFP) qui pourra accueillir plus de mille apprenants.   

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes