.
mardi, mai 21, 2024
.
Accueil A la Une Problème foncier au Sénégal : le médiateur de la République appelle à une meilleure réglementation

Problème foncier au Sénégal : le médiateur de la République appelle à une meilleure réglementation

par pierre Dieme

Le médiateur de la République Demba Kandji est pour une meilleure réglementation du foncier. Dans ce cadre, il appelle à des réflexions approfondies pour ce qui concerne le secteur. Ces idées,  le médiateur de la République les a exprimées, lors d’un atelier d’échanges sur le foncier. Une rencontre organisée par la Médiature de la République, en collaboration avec l’Association des anciens gouverneurs, des mouvements de la société civile, l’Association des chefs de villages et d’autres acteurs de la zone sylvopastorale.

Ainsi poursuit-il, « la préoccupation majeure du Sénégal, c’est la terre. Où habiter ? Où cultiver ? Donc, nous avons entrepris cette réflexion pour essayer, dans le cadre de nos pouvoirs de proposition et de suggestion, de ficeler des directives à confier à ceux qui décident ». Donc, le but de cet atelier de réflexion est pour faire des propositions allant dans le sens de régler pour de bon les « nébuleuses » qui entourent le foncier.

Cette rencontre, selon toujours monsieur Kandji,  « est initiée au regard des plaintes qui sont plus ou moins récurrentes par rapport aux aliénations de sols en milieu rural dont les paysans se plaignent et pour lesquelles le médiateur est saisi par des élus locaux et agents de l’administration’’. D’où, ‘’la nécessité de protéger le foncier rural », a-t-il insisté.
Les derniers évènements en date, à savoir l’arrêt des constructions sur la Corniche Ouest de Dakar a aiguisé les curiosités sur cette affaire de foncier. Et pour le médiateur de la République la Corniche Ouest ‘’n’est qu’une petite bande par rapport à ce qui est en train de se passer dans le pays’’. Sur ce , le point focal foncier du Cadre national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) et du Cadre de réflexion sur le foncier au Sénégal, Babacar Diop n’y va pas par quatre chemins. Pour lui,  il faut aller vers une réforme foncière consensuelle, participative et inclusive.

Babou Diallo

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.