vendredi, juillet 12, 2024
.
.

Seydi Gassama : « On ne peut plus accepter que des dossiers publics soient gérés comme des patrimoines propres »

par pierre Dieme


« Nous attendons que ces rapports ne finissent dans les tiroirs« , a déclaré Seydi Gassama. Face à la presse ce jeudi 02 mai 2024, le défenseur des droits de l’Homme s’est adressé aux nouvelles autorités à qui il invite à transmettre les rapports au procureur, suite à leur publication.

Pour le secrétaire exécutif Amnesty Sénégal, « c’est au procureur de les définir. Et s’il y a nécessité de poursuite, qu’ils soient poursuivis. Le procureur peut faire son travail sans aucune interférence de l’Etat« .

Avant de poursuivre : « C’est la promesse que le ministre de l’intérieur nous a faite, de ne pas intervenir dans les processus judiciaires. Donc, nous attendons que ces rapports ne finissent pas dans les tiroirs ou que les autorités ne mettent pas leurs coudes sur ces rapports, mais de les transmettre à la justice

« .

Il soutient, ainsi qu’il appartient à la justice de faire son travail pour que les personnes qui ont commis des actes suffisamment graves soient poursuivis, « parce qu’on ne peut plus continuer à accepter, dans ce pays, que des dossiers publics soient gérés comme des patrimoines propres« .

Khalil Kamara

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.