.
jeudi, avril 18, 2024
.
Accueil ActualitésSociété Vivre ou mourir

Vivre ou mourir

par pierre Dieme

Le ministre qui s’occupe de notre santé ainsi que de notre bien-être a parlé et ça donne quelque chose du genre : « m’en fous maintenant de vos états d’âme, je suis lessivé à force de courir à gauche et à droite. Que les gens prennent leurs responsabilités. a eux de choisir entre choper la maladie du Covid-19, vivre ou mourir ». Ça, c’est le discours d’un gouvernement défaitiste qui a lamentablement échoué dans sa gestion d’une crise sanitaire où il fallait de la fermeté. Et pourtant, ce gouvernement est loin d’être manchot, il sait faire respecter les règles avec rigueur quand il se sait en péril.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

En d’autres circonstances, sa main n’aurait pas tremblé. Le port du masque, c’est par un décret qu’il a été instauré. Le même décret a été prolongé pour trois mois. Selon les praticiens de la santé, ne pas porter un cache-nez, c’est mettre en danger la vie d’autrui et celle des personnes vulnérables. Un problème donc de santé publique. Pour faire respecter le couvre-feu, la police n’y est pas allée de main morte. Des récalcitrants à l’ordre ont été bien chicotés. Ça ne devait donc pas être difficile de faire respecter le port du masque si le gouvernement y met de la volonté. La police ne badine pas avec le non-respect de la ceinture de sécurité par les chauffeurs.

Elle ne tremble pas non plus face aux fumeurs de yamba qui sont traqués même pour un joint. Où se trouve alors le problème de faire respecter le port du masque supposé nous faire sortir du cercle mortel de la pandémie ? Même si le coronavirus tue moins que le paludisme avec ses milliers de morts, le salaud nous empêche tout simplement de vivre ou d’apprécier la vie comme il se doit. Ce, sans compter notre économie qui est à l’agonie. Face à une situation si périlleuse et aux lendemains incertains, nous voulons vivre comme avant et sans masque. Et cela passe par en porter pour bouter hors du pays cet ennemi invisible. Au pouvoir donc de prendre ses responsabilités, plutôt que de se décharger sur des citoyens incultes.

Kaccoor bi

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.