samedi, juin 15, 2024
.
.
Accueil A la Une Litiges fonciers à Niaguis : Guy Marius Sagna fait des révélations et réclame l’audition du Gouverneur de Ziguinchor…

Litiges fonciers à Niaguis : Guy Marius Sagna fait des révélations et réclame l’audition du Gouverneur de Ziguinchor…

par pierre Dieme

Plus de 200 familles des villages de Baraffe et de Boucotte-Mancangne, situés dans la commune de Niaguis, dans la région de Ziguinchor luttent depuis trois ans contre l’attribution de 592 ha de leurs terres par la mairie de Niaguis à de tierces personnes. Indigné, le coordonnateur national de FRAPP France Dégage, l’activiste Guy Marius Sagna, appuyé par le mouvement citoyen «Vision Citoyenne » et le comité de veille contre la spoliation des terres à Niaguis, a décidé depuis hier de porter le combat.

Les membres de FRAPP France Dégage dirigés par Guy Marius Sagna, du comité de veille contre la spoliation desterres de Baraffe et de Boucotte-Mancagne et du mouvement «Vision Citoyenne» se sont rendus hier, lundi 02 novembre 20 dans le village de Baraffe pour prêter mains fortes aux populations de ces deux contrées précipitées (Baraffe et Boucotte-Mancangne) qui réclament leurs droits et qui dénoncent une confiscation de leurs terres. «Nous avons, à partir de ce jour (lundi 02 novembre 20), décidé de porter le combat de ces populations que les autorités municipales de Niaguis, en complicité avec des autorités administratives de la région, ont volé ou usurper avec force leurs terres», a dit d’emblée Guy Marius Sagna. «Un lotissement n’a jamais été confié à un notaire. C’est à la fois une grave irrégularité et un énorme scandale. Pire, le notaire, dans un marché de gré à gré, l’a confié à son tour à un géomètre. Plus graves, les terres de ces populations ont été vendues à des commerçants. C’est pourquoi, nous interpellons le Président de la République Macky Sall pour lui dire que l’heure est très grave à Niaguis. Nous lui demandons un audit de la commission domaniale de la mairie de Niaguis. C’est une urgence pour ces populations », a soutenu l’activiste.

Une audition du gouverneur…

«Le Gouverneur et le Préfet de Ziguinchor, tout comme le Sous-préfet de Niaguis… ont-ils reçu leurs parts de ces terres ? », se demande M. Sagna. «Il y a la défaillance du gouverneur de la région de Ziguinchor. Nous les accusons de complicité et d’associations de malfaiteurs. Ils doivent être tous entendus par le Juge d’instruction dans cette affaire», a plaidé Guy Marius Sagna.

Le coordonnateur de FRAPP France Dégage et ses camarades ont par ailleurs saisi l’occasion pour réclamation immédiate des quatre jeunes du village (Idrissa Sané, Abdou Diémé, Henry Ndécky et Benoit Diatta) qui séjournent à la citadelle du silence depuis 4 mois. Ils sont accusés d’associations de malfaiteurs après avoir déterré des bornes sur des terrains d’autrui. «C’est la première fois que nous voyons au Sénégal des jeunes qui sont envoyés en prison pendant 4 mois pour des problèmes liés aux terres. J’interpelle solennellement les forces vives présentes en Casamance. Mieux, nous réclamons l’annulation du lotissement à Niaguis où nous avons noté une délinquance foncière, un gangstérisme, un banditisme et un néocolonialisme foncier », a conclu Guy Marius Sagna.

Les populations de Niaguis se sont, à l’issue de la conférence de presse, données rendez-vous au boulevard 54m pour une marche pacifique qui les conduira jusqu’à la gouvernance de Ziguinchor. Une marche qui, selon nos sources, a été interdite par l’autorité préfectorale. «Autorisation ou pas, nous allons marcher ce mardi matin dans les rues de Ziguinchor», ont averti les populations.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.