.
lundi, avril 15, 2024
.
Accueil ActualitésSociété Les avocats de Hissein Habré préviennent l’Etat

Les avocats de Hissein Habré préviennent l’Etat

par admin

Les avocats de l’ex-président tchadien, Hissein Habré, sont inquiets de la propagation de la Covid-19 à Dakar et dans le milieu carcéral. Ils disent ne pas comprendre la décision du gouvernement de refuser le renouvellement de la permission de sortie de leur client, compte tenu du contexte.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Les avocats de Hissein Habré pensent que leur client est toujours en danger avec la propagation de la Covid-19.D’autant que le virus a fini par s’introduire dans le milieu carcéral. D’où leur appel pour une permission de sortie de l’ex-homme fort de N’Djamena. «Nous portons à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que des communiqués de l’administration pénitentiaire ont signalé la pénétration du Coronavirus en milieu carcéral, le 25 juin, à la maison d’arrêt de Thiès et le 26 juin à Diourbel, avec à ce jour 10 cas d’une part et d’autre part, l’importance de la propagation de la Covid-19 à Dakar suite au relâchement constaté çà et là dans le respect strict des mesures barrières… », ont déclaré les conseils de Habré dans un communiqué. C’est pourquoi ils dénoncent le refus de renouvellement de la permission de sortie qui, selon eux, aurait apporté plus de sécurité au Président Habré par rapport à sa santé.

Se faisant menaçants, ils soutiennent que Hissein Habré est sous l’entière et la totale responsabilité de l’Etat du Sénégal. «La gestion de la Covid-19 a entraîné 3 045 grâces et 703 détenus ont bénéficié soit d’une liberté conditionnelle, soit d’une liberté provisoire.

A ce jour, aucun d’entre eux n’a été remis en prison comme l’a été le Président Habré », fulminent les avocats de l’ancien Président tchadien. Pour eux, «le Sénégal ne peut se soustraire à ses responsabilités dans l’aménagement de la peine prononcée par les Chambres Africaines Extraordinaires (CAE) au cours d’un procès ni juste ni équitable. C’est pourquoi nous appelons au respect du droit de bénéficier d’un aménagement de la peine, seule modalité pour assurer et garantir au Président Habré le respect de son Droit à la santé, conformément à la Constitution sénégalaise mais aussi à toutes les Conventions internationales signées par le Sénégal».

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.