.
mardi, avril 23, 2024
.
Accueil ActualitésPolitique Scandale dans la gestion des 69 milliards destinés aux ménages vulnérables : Babacar Diop, Fds parle de ‘’coronagate’’ et charge Mansour Faye

Scandale dans la gestion des 69 milliards destinés aux ménages vulnérables : Babacar Diop, Fds parle de ‘’coronagate’’ et charge Mansour Faye

par admin

Les membres du parti Forces démocratiques du Sénégal (Fds) ne sont pas du tout satisfaits de la manière dont l’aide alimentaire destinée aux familles vulnérables est gérée. Pis, les camarades de Babacar Diop dénoncent un scandale inouï.

 Le parti soutient que « Il n’y a que des scandales qui entourent toute la chaîne distribution des vivres », car « la gestion de l’enveloppe de 69 milliards francs Cfa accordés aux ménages vulnérables annonce la première saison de Coronagate, un scandale de plusieurs milliards qui mouille encore l’entourage du président de la République ».

Selon les membres de Fds, « la distribution des vivres n’a obéi à aucun critère objectif et scientifique. Des milliers de familles qui vivent dans la précarité absolue sont laissées en rade. La distribution des vivres obéit au népotisme et au clientélisme. Par exemple, dans certaines contrées, on a demandé arbitrairement à des chefs de villages et des chefs de quartier de choisir les familles qui doivent bénéficier des vivres ».

Autre fait que dénoncent le Pr Babacar Diop et Cie, c’est l’utilisation de la liste des bourses familiales. D’après eux, il  s’agit d’une « manifestation de la gestion nébuleuse des vivres » parce que « beaucoup de bénéficiaires de bourses sociales ont été sélectionnés sur des bases clientélistes ».

L’attribution des deux marchés pour l’achat de riz à l’homme d’affaire Rayan Hachem a également été décriée par le Parti de Babacar Diop. Et les membres de cette formation de s’interroger : « dans quelles conditions l’homme d’affaire a gagné le marché de 9 625 0000000 francs CFA avec Avanti-Suarl ? Comment Afri and co qui n’est pas enregistré dans le registre des entreprises reconnues par l’Apix a pu gagner un marché de 8 250 000000 francs CFA ? »

« Après le frère du président dans le scandale du pétrole, c’est autour du beau-frère de souiller sa réputation dans le riz destiné aux pauvres »

A en croire Fds, toute la chaine de gestion de l’aide destinée aux familles vulnérables est nébuleuse. Et le transport des vivres n’y échappe pas. « La gestion du transport des vivres à l’intérieur du pays constitue aussi un scandale ». Car, lit-on dans le communiqué, « alors que les transporteurs avaient offert leurs services au gouvernement pour participer à l’effort de guerre, Mansour Faye a décidé, frauduleusement et en violation flagrante de la loi, d’accorder le marché du convoyage du riz au député et homme d’affaire Demba Diop Sy, membre de la mouvance présidentielle : un véritable partage de « Boukki ».

« Forces démocratiques du Sénégal (Fds) demande la démission immédiate de Mansour Faye, ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale. Le Coronavirus est une occasion aussi pour enrichir des familles, des proches et des partisans. Après le frère du président dans le scandale du pétrole, c’est autour du beau-frère de souiller sa réputation dans le riz destiné aux pauvres ».

Tu pourrais aussi aimer

Scandale dans la gestion des 69 milliards destinés aux ménages vulnérables : Babacar Diop, Fds parle de ‘’coronagate’’ et charge Mansour Faye

par admin

Les membres du parti Forces démocratiques du Sénégal (Fds) ne sont pas du tout satisfaits de la manière dont l’aide alimentaire destinée aux familles vulnérables est gérée. Pis, les camarades de Babacar Diop dénoncent un scandale inouï.

 Le parti soutient que « Il n’y a que des scandales qui entourent toute la chaîne distribution des vivres », car « la gestion de l’enveloppe de 69 milliards francs Cfa accordés aux ménages vulnérables annonce la première saison de Coronagate, un scandale de plusieurs milliards qui mouille encore l’entourage du président de la République ».

Selon les membres de Fds, « la distribution des vivres n’a obéi à aucun critère objectif et scientifique. Des milliers de familles qui vivent dans la précarité absolue sont laissées en rade. La distribution des vivres obéit au népotisme et au clientélisme. Par exemple, dans certaines contrées, on a demandé arbitrairement à des chefs de villages et des chefs de quartier de choisir les familles qui doivent bénéficier des vivres ».

Autre fait que dénoncent le Pr Babacar Diop et Cie, c’est l’utilisation de la liste des bourses familiales. D’après eux, il  s’agit d’une « manifestation de la gestion nébuleuse des vivres » parce que « beaucoup de bénéficiaires de bourses sociales ont été sélectionnés sur des bases clientélistes ».

L’attribution des deux marchés pour l’achat de riz à l’homme d’affaire Rayan Hachem a également été décriée par le Parti de Babacar Diop. Et les membres de cette formation de s’interroger : « dans quelles conditions l’homme d’affaire a gagné le marché de 9 625 0000000 francs CFA avec Avanti-Suarl ? Comment Afri and co qui n’est pas enregistré dans le registre des entreprises reconnues par l’Apix a pu gagner un marché de 8 250 000000 francs CFA ? »

« Après le frère du président dans le scandale du pétrole, c’est autour du beau-frère de souiller sa réputation dans le riz destiné aux pauvres »

A en croire Fds, toute la chaine de gestion de l’aide destinée aux familles vulnérables est nébuleuse. Et le transport des vivres n’y échappe pas. « La gestion du transport des vivres à l’intérieur du pays constitue aussi un scandale ». Car, lit-on dans le communiqué, « alors que les transporteurs avaient offert leurs services au gouvernement pour participer à l’effort de guerre, Mansour Faye a décidé, frauduleusement et en violation flagrante de la loi, d’accorder le marché du convoyage du riz au député et homme d’affaire Demba Diop Sy, membre de la mouvance présidentielle : un véritable partage de « Boukki ».

« Forces démocratiques du Sénégal (Fds) demande la démission immédiate de Mansour Faye, ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale. Le Coronavirus est une occasion aussi pour enrichir des familles, des proches et des partisans. Après le frère du président dans le scandale du pétrole, c’est autour du beau-frère de souiller sa réputation dans le riz destiné aux pauvres ».

Tu pourrais aussi aimer