.
lundi, avril 15, 2024
.
Accueil ActualitésPolitique L’époque des hommes-caméléons

L’époque des hommes-caméléons

par pierre Dieme

Chaque animal a sa manière subtile de se dissimuler pour échapper aux multiples dangers, d’être à l’affût pour attraper plus efficacement sa proie et de se déplacer pour être en meilleure harmonie avec la nature qui l’environne.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Les êtres humains pensent inventer un comportement alors qu’ils ne font que copier bêtement un animal de leur environnement, de leur subconscient et de leur mythologie

Certains hommes portent un morceau de peau de lion. Ils veulent être des lions dans l’esprit des autres. Ils espèrent que tous ceux qui croisent leurs chemins, s’asseyent avec eux, aient peur d’eux à défaut de les respecter.

Il y en a qui ont des gris-gris qui renferment des poils de singe. Ils veulent être insaisissables, impossibles à cerner, toujours capables d’échapper à une situation carabinée et, enfin, se retourner comme par enchantement, sains et saufs, à observer malicieusement les malheureux pris au piège.

Quelques uns possèdent une corne dans laquelle se trouve enveloppée une tête de charognard. Ce sont des personnes à qui, dit-on, la vue, la parole et les mangeurs d’âmes ne peuvent pas faire de mal. Ce sont des personnes ignobles car indemnes des mauvais sorts, elles n’ont aucune retenue à pratiquer les plus viles attaques sur les autres afin d’arriver à leurs fins.

La peau de serpent ramassée lors d’une mue est, dit-on, réputée pour ses vertus magiques lorsqu’une personne se lave avec l’eau d’un canari où elle est macérée. Cette personne sera définitivement protégée contre les jeteurs de sort qui recevront en retour la morsure mortelle d’un cobra invisible et insaisissable.

Les animaux et les plantes sont de moins en moins nos compagnons. En effet les habitations occupent de plus en plus les forêts, les espaces humides, leurs lieux de prédilection.

Il y a encore des guérisseurs qui ont vivace la science de dompter les forces que recèlent la faune et la flore pour les mettre à la disposition des êtres humains.

Il y a aussi les charlatans, nombreux en ces temps de déprime, de vie chère et de réseaux sociaux présents partout, qui cherchent à s’enrichir le plus rapidement possible. Ils ont comme proie facile tous ceux qui, comme eux, veulent s’enrichir sans travailler, sans effort et hors des vues inquisitrices des voisins.

Il y a une espèce humaine hors pair, une catégorie spéciale. On se demande comment les gens de cette espèce peuvent-ils exister, vivre et même avoir une longue vie.

Imaginez des personnes qui passent leur temps à acquiescer sans jamais accomplir un petit bout de ce dont elles disent qu’elles sont d’accord.

Des êtres humains qui font l’exact contraire de ce qu’elles disent accomplir.

Des personnes qui ont une faculté exceptionnelle à tout accomplir le plus lentement possible. Elles inhibent tout le monde. Elles ont la faculté de paralyser tout le monde alors que personne n’ignore leur stratagème.

Enfin, cette catégorie humaine a la capacité de changer d’orientation, de couleur, de forme, pour se fondre dans son environnement, sans aucune aspérité, sans aucune dissonance, sans aucune discordance.

Ils sont les spécialistes des coups mortels portés par surprise sur tout ce qui bouge autour d’eux.

Ces êtres sont dangereux pour la société. Car ils sont les principaux fossoyeurs de nos valeurs, les destructeurs des fils qui tissent notre vivre ensemble et les prédateurs des règles et institutions qui nous gouvernent.

Ces êtres néfastes sont les adeptes des bains des canaris avec les peaux et les têtes des caméléons.

Ils finissent par être des hommes-camelions.

Nous vivons malheureusement l’époque des hommes-camelions.

Méfions nous des hommes-caméléons !

Je vous souhaite une excellente semaine sous la protection divine.

Dakar, lundi 4 mars 2024

Prof Mary Teuw Niane

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.