.
samedi, avril 13, 2024
.
Accueil ActualitésPolitique «Je ne cherche pas à faire l’unanimité»

«Je ne cherche pas à faire l’unanimité»

par pierre Dieme

Devenu la cible des membres du mouvement citoyen «Guédiawaye ci la Bokk» qui dénoncent sa gestion notamment avec sa décision de mettre en valeur des infrastructures communales, le maire de la Ville de Guédiawaye, Aliou Sall, a raillé ses détracteurs

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Devenu la cible des membres du mouvement citoyen «Guédiawaye ci la Bokk» qui dénoncent sa gestion notamment avec sa décision de mettre en valeur des infrastructures communales, le maire de la Ville de Guédiawaye, Aliou Sall, a raillé ses détracteurs. Soutenant ne pas chercher à faire l’unanimité, il indique que son objectif est d’avoir l’écrasante majorité.

Parlant du projet de mise en valeur des infrastructures communales, le maire de Guédiawaye explique cela vise à booster le développement local, compte tenu de la baisse considérable des recettes. D’ailleurs, il révèle à ce sujet que le Conseil municipal a délibéré en sa faveur avec un total de 63 conseillers pour et 02 conseillers contre. Et pourtant, souligne-t-il, le Code des collectivités territoriales en son article 106 lui donne les prérogatives de louer les édifices faisant partie du patrimoine communal de sa localité.

A cet effet, Aliou Sall annonce la réception, d’ici la fin de l’année, des nouveaux locaux de l’hôtel de Ville de Guédiawaye construits par l’Etat du Sénégal, et l’affectation de tous les services communaux dans ce futur local pour la matérialisation de son projet de mise en valeur des infrastructures communales.

 Face à la presse, le frère du chef de l’Etat a aussi annoncé également l’approbation du Conseil municipal sur sa volonté de rebaptiser certains collèges d’enseignement moyen (Cem) et lycées de Guédiawaye du nom de certains dignitaires du pays. Il s’agit des Lycées Banque Islamique qui va porter le nom de Serigne Mansour Sy, de Pikine près de Canada qui aura pour parrain Serigne Bassirou Mbacké, du Cem de Ndiarème baptisé Abbé Jacques Seck, du Cem de Darou Salam avec comme parrain Macky Sall.

Auparavant, le Conseil municipal a adopté le Compte administratif de 2018 qui sanctionne l’avis du Conseil municipal sur la gestion du maire en 2018. Une manière pour l’édile d’être en phase avec le Code des collectivités locales pour le vote du compte administratif avant le 1er octobre, en prévision du débat d’orientation budgétaire et du vote du budget 2021.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.