.
samedi, mai 18, 2024
.
Accueil ChroniquesLes posts d'Adama Gaye Babacar Mar, pardon…Par Adama Gaye

Babacar Mar, pardon…Par Adama Gaye

par pierre Dieme

Excusez-moi de déroger à une de mes règles, qui est de ne pas m’adresser aux seconds couteaux dans mes duels politiques ou intellectuels. Même si, sans vous connaître, je devine que votre titre de Docteur vous donne une certaine gravitas.
Tel n’est pas l’objet de ce message. Je crois d’ailleurs que la plupart de celles et ceux qui le liront en partageront la quintessence, notamment après vous avoir écouté hier dans un Wolof Sérérisé, chantonnant, dans cette interview à Seneweb où vous vous en preniez aux critiques de la décision de votre leader, Idrissa SECK, de rejoindre, en capitulard, les rangs des transhumants.
Comme un paon déplumé, je vous ai vu, superbe envolée, gestuelle gauche, argumentaire décousu, vous emberlificoter dans des explications biscornues pour tenter l’impossible: justifier l’injustifiable!
Après avoir dénoncé le caractère budgétivore et inutile de ces instances-casiers, repaires des vauriens et satrapes soutiers du pouvoir qui a tué ce pays et vidé ses ressources financières et naturelles, vous savez bien que vous n’avez plus d’arguments moraux ou intellectuels pour légitimer le retournement spectaculairement honteux de votre chef de se percher sur l’un de leurs stranpontins les plus…vides.
Président du Cheese, le fromage, c’est en effet pire que même présider l’inutile Cese.
Ca vous paraît normal, Docteur? Enfin, est-ce ça que vous avez appris à l’école?
Votre patron a t’il perdu la tête ou sa mémoire, ses déclarations incandescentes sont encore là !
Ce qui est plus grave, c’est, devant le journaliste qui vous interviewait, votre incroyable audace qui vous autorise à dire qu’il y a deux Sénégal: celui des gens de paix et de patriotisme dans lequel et pour lequel, assurez-vous, vous intégrez votre ralliement au régime; et l’autre Sénégal de moins de 10 pour cent, reclus, selon vous dans les réseaux sociaux, et dont vous dites, après en avoir fait vos principaux alliés pendant des années, qu’ils ne sont qu’un tas d’insulteurs.
Par votre formule lapidaire, vous n’êtes pas sans me rappeler celle, entrée dans la postérité en France après l’arrivée de Mitterand au pouvoir en 1981, d’un de ses alliés. Il s’agissait d’Andre Laignel. “Vous avez juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaire”, répond il a l’un de ses adversaires de la droite. Un peu dans la logique de la réthorique de la gauche d’alors qui pensait avoir fait passer la France de l’obscurité à la lumière.
Vous osez qualifier les gens d’insulteurs simplement parce que vous n’avez pas d’autres arguments pour contester le rejet général que ce que vous appelez gouvernement d’union n’est perçu par l’immense majorité des sénégalais qu’en simple regroupement de mafieux pour le partage des dépouilles d’une nation prise en otage. C’est d’une volonté de couvrir les forfaits imprescriptibles commis par celui et ses acolytes qui vous ont convié au banquet qu’il s’agit. Certains n’hésitent pas à y voir un Protocole de Rebeuss-bis. Y compris quelque exégète ahuri qui ose y mêler la France au nom d’une inacceptable dévolution anti-démocratique du pouvoir.
Non, cher Docteur Babacar Mar, malgré tout le respect que je vous dois, je pense que vous faites fausse route. Ceux qui sont dans les réseaux sociaux, jusqu’à plus ample informé un espace que vous fréquentez assidûment, sont des sénégalais dignes.
Vous pouvez aller à la soupe, queue basse si vous voulez, mais n’insultez pas ce peuple. Vous ne le faites pas pour sa cause et je parie que vous m’apporterez aucune valeur ajoutée pour faire avancer son piètre sort.
Bouffez mais n’insultez pas…
Je n’ai pas pour ma part payé le sacrifice de la prison et de l’exil, quand votre chef qui me connaît depuis plus de trente ans se taisait devant l’injustice qui m’a été faite, pour vous laisser donner des leçons de nitt kou danou sarrette (1)!
Adama Gaye Le Caire 4 Novembre 2020
(1) formule Wolof qui signifie propos d’un être déluré tombé d’une charrette.
Ps:
Je vous dépose ici Docteur Babacar Mar une des saillies qui porte votre signature et qui vous voit pilonner des transhumants…il y en a d’autres !
Relisez vous :
De Docteur Babacar Mar (la date importe peu)
Tous ceux qui ont transhumé vers Macky Sall à l’image de Diagne Fada, Abdoulaye Baldé et autres ont signé leur arrêt de mort, a indiqué Docteur Babacar Mar, chargé de la communication digitale du Parti Rewmi, dans une interview accordée à Senegal7, à l’occasion de la finale du tournoi de football organisé par Cheikh Ibra Ndiaye, coordonnateur communal de Thilmakha dudit Parti. Dr Mar de qualifier le livre du Président Macky Sall, « Le Senegal au coeur » de plagiat.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes