.
vendredi, avril 19, 2024
.
Accueil ActualitésSociété Le carnet du coronavirus…

Le carnet du coronavirus…

par pierre Dieme

 Oui à la force de l’argument  et non à l’argument de la force !
  La confiance , on ne l’impose pas mais on la mérite… Quand le patient accepte volontier au médecin de faire une opération chirurgicale sur une partie des membres de son corps ou de lui injecter une piqure ; cela ne relève point d’un quelconque pouvoir ou force du médecin praticien , mais plutôt de l’espoir et de l’entière confiance du malade à l’endroit du médecin. 

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!


 L’autorité , on ne l’impose pas, mais on l’accepte… Demander à un médecin ou scientifique de ne pas partager ses analyses parce qu’on n’épouse pas son avis ou sa pensée, relève du pur terrorisme intellectuel. Et il n’y a pas plus déshonorant pour un intellectuel que de l’empêcher de faire son analyse d’une situation et d’émettre là-dessus son opinion fondée sur un raisonnement scientifique. 
 Quand la masse populaire se préoccupe plus à la recherche du bien matériel et de la matière physique pour s’épanouir convivialement et se libérer de la dépendance matérielle,  les hommes d’esprit eux s’évertuent plus à la recherche du savoir utile pour libérer leur âme et celle des autres. 
     

Rien n’est plus efficace et redoutable comme arme pour faire abdiquer un intellectuel de son argumentaire que de lui démontrer un contre argument solide et irréfutable. En effet il est possible de confisquer les  libertés physiques individuelles et collectives d’une population. Cependant il faut reconnaître que les consciences libres et intellectuelles demeurent indomptables et toujours insubordonnées.

Quel est le pays actuellement où le débat sur le vaccin contre la Covid 19 ne fait pas objet de controverse ?Que gagnerions nous à vouloir museler des  médecins et techniciens de santé qui émettent publiquement des réserves sur le probable vaccin ?
Dans tous les pays qui se respectent , les opinions des médecins et techniciens de santé avisés et aguerris sont toujours tenues avec considération même si elles ne sont pas en phase avec celles du pouvoir politique. Car la rigueur de la science transcende les simples considérations politiques ou communautaires . 
     

Ainsi, malgré  la personnalité très controversée de  l’éminent Médecin , le  Professeur Didier Raoult , et ses positions et propositions qui ne font pas toujours l’affaire des grandes firmes pharmaceutiques et du pouvoir politique de son propre pays , depuis le début de la pandémie , notamment sur le traitement de la Covid par l’hydroxychloroquine il a eu le mérite et le privilège de recevoir dans les locaux de son Institut la visite inopinée du Président de la République française,  non pas pour lui demander d’arrêter ses sorties ni d’épouser impérativement la vision du Chef d’État ou de son Ministère de la santé mais pour le consulter, l’encourager et  l’honorer de son expertise reconnue et son engagement sans faille dans le métier malgré les risques, menaces et critiques qu’il essuie à chaque fois. 
Ce que l’on attend véritablement de nos autorités c’est de bien communiquer et de fournir suffisamment de réponses convaincantes pour faire adhérer bien volontiers la population à leur cause. D’autant plus que toutes les parties sont d’avis qu’un vaccin reste l’ultime solution pour éradiquer la maladie.  Le différend c’est : quel vaccin ?Et est-il possible de trouver un vaccin efficace en si peu de temps ?
       

Bien vrai que la décision finale doit revenir à l’autorité . Cependant il lui siérait de bien prendre en compte l’avis de l’autre partie qui a quand même , un nombre considérable d’adeptes. Et que le combat contre la Covid 19 ne peut être remporté sans l’implication de tous. Elle n’a aucun intérêt à creuser un éloignement de qui que ce soit. Il faudrait plutôt arrondir les angles. 
Quant à la diabolisation des personnes scientifiques qui émettent des opinions soutenues d’ici et d’ailleurs , en Afrique comme en Occident ; elle n’est tout simplement qu’une manière de fuir face à un imposant débat contradictoire et complexe qui indispose ceux qui sont incapables de réconforter de manière rationnelle leur décision pour convaincre les moins sceptiques. Et alors la diabolisation demeure toujours l’arme fatale des sans arguments et des faibles d’esprit. 


 Même si on parvient à faire peur à certains de nos savants scientifiques jusqu’à ce qu’ils s’éclipsent des médias,  des opinions similaires et plus radicales sont constamment émises par leurs pairs qui sont dans d’autres pays et leurs sorties sont instantanément relayées  par les populations partout dans le monde qui est devenu un village planétaire. 
     

Par ailleurs si les populations africaines  nourrissent des craintes sur les probables vaccins qui leur seront proposés , c’est parce qu’elles ont reçu un certain nombres d’informations convergentes qui ne les permettent pas de dormir sur les deux oreilles. Qu’importe la véracité ou non de ces informations ,  l’essentiel est qu’elles sont gobées et digérées depuis longtemps par les populations d’autant plus qu’elles ne manquent pas d’apercevoir des indices,  déclarations et faits qui corroborent leur « soupçon ».
     

Il revient dès lors à l’autorité publique de mettre en place toutes les dispositions nécessaires pour permettre aux médecins et techniciens de santé à qui nous rendons un vibrant hommage pour leurs efforts et sacrifices dans le but de sauver la nation , de mener une sérieuse campagne de sensibilisation et de communication sur les questions controversées autour de la Covid 19 et de son vaccin afin de rassurer la population qui leur renouvelle leur confiance en eux. Car le discours de ces médecins praticiens a plus de mérite et de considération à pouvoir convaincre la population et réfuter dans la même occasion les théories dites  » erronées « .
 Le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (O.N.U.) , Antonio Guterres , malgré son niveau d’information très élevé et les moyens techniques ,  efficaces et sophistiqués dont il dispose sur la maladie et sa propagation ,  est lamentablement passé à côté lorsqu’il prévoyait   » nécessairement des millions de morts en Afrique « . Si cette haute autorité internationale a pu se tromper sur cette conjecture catastrophique sur le continent africain , quel est le simple décideur politique capable de nous garantir  la concrétisation d’une quelconque promesse sur cette maladie qui n’a pas encore fini de dévoiler ses mystères ?
S’il est établi que le virus est en éternelle mutation , est il possible de trouver un vaccin définitif qui prendrait en compte tous les stades de mutation du virus ?Ou faudrait-il alors trouver pour chaque mutation un vaccin spécifique ? D’où une éternelle vaccination tant que le virus sera entre les humains. Ne serions-nous pas dans ce cas de figure dans une nouvelle dynamique d’enrichissement des pays occidentaux par le biais de leurs puissantes industries pharmaceutiques qui produisent ces vaccins ? Nous prions notre Seigneur de  délivrer l’humanité de cette maladie qui hante ses sommeils.


O Allah ! C’est Toi notre Seigneur , il n’y a de divinité qui mérite d’être adorée si ce n’est Toi. Tu nous as créés,  nous sommes Tes serviteurs . Nous sommes soumis à Tes engagements et à Tes promesses autant que nous puissions , nous nous mettons sous Ta protection contre le mal que nous avons commis ; nous reconnaissons les faveurs dont Tu nous as comblés et nous reconnaissons nos péchés . Sur ce , pardonne-nous , nul autre que Toi ne pardonne les péchés .
Alioune Badara MBENGUE  /

  Enseignant aliounebadaram@yahoo.fr

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.