.
mercredi, mai 22, 2024
.
Accueil ActualitésPolitique Fadilou Keïta : « Voilà pourquoi le régime de Macky Sall nous a traqués, emprisonnés et tués »

Fadilou Keïta : « Voilà pourquoi le régime de Macky Sall nous a traqués, emprisonnés et tués »

par pierre Dieme

Fadilou Keïta, un haut responsable du parti Pastef et coordinateur du « Nemeku Tour » précédemment organisé par Ousmane Sonko, s’est exprimé via une publication sur les réseaux sociaux concernant les mesures que devraient prendre les nouvelles autorités sénégalaises sous la présidence de Bassirou Diomaye Faye, également issu du parti Pastef. Keïta appelle à des poursuites judiciaires contre les individus accusés de malversations, identifiés suite aux rapports des organes de contrôle tels que la Cour des comptes, l’Office national de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC), et l’Inspection générale de l’État (IGE).

Dans sa déclaration, Keïta a explicité les raisons pour lesquelles des actions doivent être entreprises : “C’est en découvrant le contenu des rapports publiés qu’on trouve une réponse à l’acharnement dont nos concitoyens ont été victimes depuis des années. Voilà pourquoi le régime de Macky SALL nous a traqués, emprisonnés et tués.” Il a insisté sur la nécessité de justice et de réparation, affirmant que “Justice et réparation doivent être faites.”

Keïta a également critiqué les actes qu’il qualifie de « subversifs et volontaires, minutieusement organisés et orchestrés par des traîtres nourris et blanchis avec nos deniers publics. » Il souligne l’importance de la reddition des comptes et de la recevabilité comme principes directeurs pour une gouvernance améliorée : “Au delà des slogans, la reddition des comptes et la recevabilité doivent être le fil conducteur des actions et pratiques devant mener à plus de justice, de transparence et de respect vis-à-vis du peuple souverain.”

Fadilou Keïta a terminé en soulignant l’importance de la publication et de la transmission des rapports de contrôle pour inciter à des changements significatifs dans la gouvernance du pays : “Par ailleurs, publier et/ou transmettre des rapports déjà disponibles aux corps de contrôle n’est en rien antagoniste au fait de devoir mettre les bouchées doubles dans l’amorce des ruptures attendues à tous les échelons de la gouvernance.”

Sidy Mohamet

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.