mardi, juin 25, 2024
.
.
Accueil A la Une Education : Moustapha Guirassy dresse une liste de 20 recommandations pour faire face aux maux qui affectent le système éducatif

Education : Moustapha Guirassy dresse une liste de 20 recommandations pour faire face aux maux qui affectent le système éducatif

par pierre Dieme

Un conseil interministériel consacré à la préparation des examens et concours a été tenu, ce samedi à Diamniadio. Il a été présidé par le premier ministre Ousmane Sonko, en présence du ministre de l’Education, Moustapha Guirassy. Ce dernier, lors de sa prise de parole, a souligné 20 recommandations pour faire face aux principaux maux qui affectent la performance du système éducatif. Il s’agit dit-il, de développer des stratégies pour trouver une solution définitive à la problématique de l’État civil ; développer un vaste programme d’alimentation scolaire (cantines scolaires) ; augmenter le taux actuel d’investissement (5%) dans le secteur de l’Education et de la Formation en vue d’améliorer le bien-être, l’environnement et le cadre d’apprentissage des élèves ; systématiser la participation du Sénégal aux systèmes mondiaux de comparaison des apprenants (PISA) et exploiter les résultats à des fins de remédiation pour rendre nos apprenants plus performants et plus compétitifs».

«La scolarité de tout enfant devra désormais démarrer à partir de trois ans, par une préscolarisation, pour favoriser la réussite éducative»

L’autre recommandation du ministre de l’Education est la révision des dispositions de la loi n° 2004-37 du 15 décembre 2004 relative à l’obligation scolaire de dix ans en vue d’intégrer le préscolaire dans le cycle fondamental pour une obligation scolaire de douze ans. «La scolarité de tout enfant devra désormais démarrer à partir de trois ans, par une préscolarisation, pour favoriser la réussite éducative», a-t-il dit. Entre autres recommandations, «interroger la pertinence de certains examens, notamment le Cfee ; procéder à la réforme du Bfem, en lien avec la révision des Curricula, en cours ; revaloriser l’Éducation physique et sportive et l’éducation artistique dans les écoles et établissements publics et privés pour développer la créativité et l’innovation chez les apprenants ; mettre en place un dispositif d’audit externe pour certifier aux normes ISO les académies ; fusionner toutes les structures du Développement intégré de la Petite Enfance (DIPE) ; mettre en œuvre le Plan quinquennal de résorption des déficits en personnel enseignant».

«Création d’un guichet unique pour traiter de façon diligente toutes les instances des arrêtés d’admission aux examens professionnels avant le 30 juin 2024»

«Accélérer les programmes de résorption des abris provisoires ; renforcer l’équité et l’inclusion scolaire ; accélérer le processus d’intégration des Daara dans le système et mettre en place un dispositif d’évaluation certificative des apprenants des Daara ; systématiser l’utilisation des langues nationales à l’école par la mise en œuvre du Modèle Harmonisé d’Enseignement bilingue au Sénégal (Mohebs)», sont entre autres les recommandations. Il y a également le «renforcement de l’apport du numérique au système éducatif par la certification des compétences numériques à tous les cycles (élémentaire, moyen et secondaire) et par la création d’une filière BAC Numérique ; création d’un Bfem d’option arabo-islamique ; renforcement du cadre de pilotage des Daara ; élaboration d’un projet décret sur les uniformes scolaires ; création d’un guichet unique pour traiter de façon diligente toutes les instances des arrêtés d’admission aux examens professionnels avant le 30 juin 2024».

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.