.
dimanche, avril 14, 2024
.
Accueil A la Une Dossier Ressources Naturelles : L’état civil pour marquer la dernière Questekki

Dossier Ressources Naturelles : L’état civil pour marquer la dernière Questekki

par pierre Dieme

Voilà la dernière Questekki. J’avais initié cette rubrique, il y a quelques années, quand Macky Sall a  affirmé que l’opposition était composée de nullards. Évidemment, il n’a jamais répondu.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Mais il va partir officiellement le 2 avril et il sera remplacé par Bassirou Diomaye Diakhar Faye. La Questekki n’a plus d’objet dès lors qu’elle est une forme d’interpellation de Macky Sall et de son régime. Le Sénégal a réussi à faire respecter la règle des 2 mandats de 5 ans. Une grande victoire démocratique.

J’ai soutenu que les données personnelles sont une ressource naturelle. Celles-ci commencent par l’état civil. Il va falloir résoudre cette  question.

Le jeune Mohammed Camara de Koungheu ne peut pas passer le bac depuis deux ans à cause d’une erreur sur son extrait de naissance établi lors d’une audience foraine. Je n’ai pas réussi à l’aider à surmonter ce cap. Ainsi va le Sénégal !

Moderniser l’état civil est un impératif dans ce pays. La charte de gouvernance démocratique l’avait noté clairement. Il y a eu peu d’avancées sous Macky Sall.

Dossier Nouveau: Ce qui attend Bassirou Diomaye Faye et Ousmane  Sonko.

Ils ont eu le génie politique en dix ans de battre à la régulière un premier ministre sortant, leur ancien patron à la direction des impôts et domaines. Ils ont droit à des félicitations. Ainsi tout est bien qui finit bien. Notre modèle démocratique a tenu. La règle des deux mandats est respectée.

En tous cas, le peuple a mis fin à un régime qui a voulu réduire l’opposition à sa plus simple expression. Au finish, c’est l’opposition de la rupture qui a battu le régime BBY.

J’ai très tôt par un tweet reconnu la victoire au premier tour de Bassirou Diomaye pour freiner les velléités de manipulation du camp de BBY et ouvrir la voie à une acceptation générale des résultats. Ce qui fut fait, je m’en réjouis pour la vitalité démocratique de mon pays et la crédibilité de Tekki. Il fallait sauver le Sénégal de turbulences électorales inutiles. L’économie doit désormais reprendre ses droits après ces semaines d’incertitudes.

Bassirou Diomaye Faye et Ousmane Sonko doivent répondre à la question de Lénine, par où commencer?

Mamadou Lamine Diallo

Président du mouvement Tekki.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.