.
mardi, mai 21, 2024
.
Accueil ActualitésSociété Diouf Sarr dément Dr Marie Khémésse: « le Sénégal n’a pas encore choisi un vaccin anti-Covid »

Diouf Sarr dément Dr Marie Khémésse: « le Sénégal n’a pas encore choisi un vaccin anti-Covid »

par pierre Dieme

Le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr et la Directrice de la Santé publique,  Dr Marie Khémesse Ngomne parlent pas le même langage à propos du Vaccin anti-covid-19.

Alors qu’elle participait à un dîner-débat organisé par les anciens de l’ENA de Paris, madame Marie Khémesse Ngom  avait soutenu que le Sénégal a fait son choix sur le vaccin de Moderna. Un choix, qui selon elle est motivé par « l’efficacité », mais aussi par « le coût qui est moins cher et les conditions de conservation ». Le vaccin en question peut être stocké dans un simple réfrigérateur et peut se conserver au moins entre 2 et 8 degrés, avait-il ajouté sur les colonnes de L’Observateur.

En effet, lors de la deuxième séance du « Gouvernement face à la presse », tenue ce jeudi 10 décembre, le ministre de la Santé et de l’Action Sociale a fait savoir au public que le Sénégal n’a pas encore fait de choix sur un quelconque vaccin anti-Covid. Allant même jusqu’à être surpris de l’information sur le choix de Moderna diffusée par les médias sénégalais.

« Ce qu’il faut comprendre est que le Sénégal est dans l’initiative Covax. Qui est une alliance de 170 pays dans le but de saisir toutes les opportunités de vaccin futur avec comme lead l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  Donc il n’y a pas encore de choix de vaccin. Le Sénégal est dans une alliance. Et le vaccin que nous allons choisir sera un vaccin qui sera homologué par l’Oms« , a souligné l’autorité en charge de la Santé et de l’Action sociale, au Bulding administratif Mamadou Dia.

Cependant, le ministre n’a pas manqué de rassurer les citoyens et autres spécialistes de la santé sur la crainte d’un vaccin dont on ne maîtrise pas la dangérosité. « C’est pas au Sénégal seulement que le vaccin fait débat. Et cela n’est pas nouveau« , a souligné le ministre donnant l’exemple du vaccin du cancer de Col de l’utérus qui été au centre de la polémique après son introduction. Et pourtant les études ont montré des résultats satisfaisants.  Ce qui fait dire à Diouf Sarr que son ministère, à travers la Direction de prévention gère la question du vaccin. « Qu’il  (direction de prévention) connait bien la problématique. Même si il faut noter que la seule solution à moyen terme contre le virus est le vaccin. »

Pressafrik

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.