.
mercredi, avril 17, 2024
.
Accueil A la Une Défiles sur des tapis rouge-sang !

Défiles sur des tapis rouge-sang !

par pierre Dieme

42 morts il y a une semaine à Sikilo devenue tristement célèbre, et 22 morts à Sakal. La liste macabre pourrait bien se poursuivre et s’allonger sur nos routes si l’Etat ne montre passa toute-puissance face à des transporteurs qui semblent lui dicter leurs lois. Et dans un pays où le Chef refuse de se prononcer sur une éventuelle candidature pour ne pas perdre de son autorité, celle-ci est bien en train d’être chahutée par le syndicat des chauffeurs et transporteurs qui s’oppose à des mesures censées rendre nos routes moins mortelles.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Un pays où l’autorité est justement en vacances. Tous ces gens qui veulent jouir aussi longtemps que possible de privilèges qu’ils ne veulent pas laisser à des aventuriers, tous ces messieurs et dames donc sont en campagne pour faire valider un troisième mandat ¬ pardon, un deuxième quinquennat ! qui n’existe que dans leurs têtes de pyromanes.

Plutôt que de travailler, ils sont tous mobilisés pour forcer la main à leur Champion qui n’est nullement sourd à leur invitation. Le beau-frère, oubliant les casseroles qu’il traine et sa série macabre qui le poursuit, livre sa science et soutient que ce n’est plus « ni oui ni non », mais « oui-oui ».

Etant dans le secret de la famille, ce qu’il dit à propos du troisième mandat est parole d’Evangile ! Lui et les gens de son camp, personne ne pourra se dresser sur leur chemin. Quitte à marcher sur des cadavres, leur champion sera candidat à la présidentielle de 2024.

Le week-end dernier, tous ces séditieux étaient dans une indécente campagne, déroulant meeting sur meeting, initiant des marches sans que ça importune le moins du monde ces messieurs de l’administration territoriale qui ne sortent leurs arrêtés d’interdiction que lorsqu’il s’agit de manifestations de l’opposition. A Louga, un ministre a mobilisé joyeusement oubliant la douleur des familles des victimes de l’accident de Sikilo dont certaines n’avaient pas fini d’enterrer leurs morts.

Un ministre il est vrai épinglé dans le rapport de la Cour des comptes et qui a donc beaucoup à se faire pardonner ! Une indécente mobilisation parrainée par le Chef en route vers un foyer religieux. Et c’est dans cet air de campagne que le pays continuera à vivre tout le long de l’année 2023. Du moins tant que le Chef n’aura pas sifflé la fin de la récréation…
KACCOOR BI – LE TEMOIN

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.