.
samedi, avril 13, 2024
.
Accueil A la Une CovidGate. Ou le sommet de l’infamie

CovidGate. Ou le sommet de l’infamie

par pierre Dieme

Ce qui s’est passé avec ces 1000 Milliards bouffés en pleine période de catastrophe sanitaire, pourtant assimilée à une guerre, rappelle cette citation de Souleymane Boel (scénariste français) qui dit : « Comme le vautour, une crapule ne perd pas son appétit à côté des morts ». Aucun gouvernement au monde, en cette période de guerre contre le Covid, n’a osé pousser l’infamie et la cleptomanie aussi loin que celui du Sénégal. Le Chef de guerre n’était donc qu’un Chef de gang.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Le pillage à ciel ouvert des fonds Force Covid-19 démontre que toutes les décisions de Mr Macky Sall ont comme soubassement la prédation des ressources de la nation. D’ailleurs on note que les périodes de catastrophes sanitaires ou de catastrophes naturelles comme les inondations sont les plus propices aux détournements sous le régime Sall.  

Le Sénégal, seul pays à avoir connu un InondationsGate.  

En effet saisissant l’aubaine des inondations qui semaient la mort et la désolation au sein des populations, Mr Macky Sall a pris en Septembre 2012 l’initiative d’un Plan Décennal de lutte contre les inondations avec un budget spécial de 766 Milliards, annonçant même la fin des inondations en 2016.  

Dix années plus tard, les inondations ont empiré car non seulement les fonds ont été détournés en presque totalité, mais une partie a même servi à construire des immeubles et des villas qui obstruent au passage les voies naturelles de ruissellement oui qui réduisent la capacité d’infiltration du sol.  

Pendant que les pauvres citoyens meurent sous les eaux, vivent un calvaire dans des zones inondables, perdent chaque année dans les eaux tout ce qu’ils ont, les croques morts de la coalition APR / BBY n’ont qu’une seule préoccupation, le festin à qui mieux-mieux, en s’abreuvant du sang des citoyens.  

Le même procédé que le CovidGate est utilisé : surfacturations – travaux fictifs – livraisons fictives – falsifications des documents et des chiffres  – vol et revente des rares équipements acquis.   

Les coupables promus comme d’habitude, Mr Macky Sall annonce même un nouveau Plan Décennal 2023 – 2033 pour satisfaire ceux qui ne se sont pas assez goinfrés.  

Aucun gouvernement au monde n’ose aller aussi loin en matière de pillage des fonds de lutte contre les inondations. 

Le Sénégal, seul pays à connaître un CovidGate de cette ampleur 

La catastrophe sanitaire du Covid-19 est venue réunir tout le monde autour d’une même cause, la guerre contre le Covid. Alors que le Sénégal n’enregistrait qu’un nombre insignifiant de cas Covid-19 comparé aux pays occidentaux, les citoyens ont malgré tout accepté toutes les restrictions imposées.  

Pendant que 16 millions de sénégalais acceptaient d’être enfermés chez eux dans un dénuement total, que les enfants étaient privés d’école, que des soutiens de famille perdaient leur gagne-pain, que des centaines de commerces et de sociétés fermaient les uns après les autres, que les malades mourraient par défaut de soin, que des femmes mourraient en couche à cause des restrictions, que les morts du Covid se comptaient par dizaines chaque semaine, le rapport de la Cour des Comptes vient nous apprendre qu’en lieu et place d’un Chef de Guerre, nous avions été dirigés en cette période par un Chef de Gang, qui a lancé à l’assaut des maigres deniers publics des criminels économiques assoiffés de sang. 

Les seuls mots qui viennent à l’esprit lorsque l’on lit le rapport sur le CovidGate, c’est « Qu’ils sont ignobles ! Qu’ils sont vils ! Qu’ils sont infames ! ». La prison à vie est trop douce pour de tels vampires. A titre d’exemple : 

** 1 Masque de 40 f / pièce surfacturé à 400 f / pièce. Soit 5 Milliards de surfacturation 

** 17 marchés de 16 Milliards octroyés à ce qui semble être un prête nom du Ministre de la santé. Des surfacturations de 50% notées, soit 8 Milliards de volé.  

** L’aide alimentaire (riz, huile, pâtes, etc…) de 69 milliards, non seulement surfacturée à plusieurs milliards, mais également détournée vers les stocks des prédateurs 

** Des faux reçus de versement, des faux ayants droits, des faux Bons de Livraison, des faux chiffres de malades, des faux chiffres sur les morts, des faux chiffres sur les tests Covid, des fausses factures d’hôtel, des vaccins périmés, etc…., etc…..  

Toutes les formes de fraude, de falsifications, de maquillages financiers, de manipulations, ont été expérimentées par ces croque-morts de la coalition APR/BBY. Si l’on tient compte du pourcentage de surfacturation qui oscille entre 50% et 95%, on peut estimer le vol à environ 500 Milliards et plus.  

Le Président Macky Sall prouve qu’il est pétri de haine contre les sénégalais, à qui il reproche de l’humilier en permanence. Il semble se délecter de l’indignation des sénégalais. En effet pendant que les larmes coulent à la lecture du rapport sur le CovidGate, la première dame s’offre une virée à la Fidak affichant un large sourire en guise de « Mbeuléé » aux sénégalais, et Mr Sall lui s’offre à Tambacounda des bains de foule artificiels fabriqués avec ce qui reste de l’argent du contribuable.  

Méprisant envers le peuple sénégalais, il leur fait dire à travers son ministre des finances d’aller se faire voir, et de cesser de pleurnicher pour 6 Milliards seulement, le montant que lui a décidé de considérer comme disparu, et non 500 milliards.  

Tout le monde sait que ce carnage financier a été rendu possible grâce à son décret enterrant toutes les procédures de contrôle des achats publics, et ouvrant ainsi la voie aux ogres et voraces qu’il a nommés.   

En 11 années de gouvernance il n’a jamais laissé inquiéter le moindre criminel économique de son camp. Ce n’est pas à une année de la fin légale de son règne qu’il va commencer, d’autant plus qu’il a besoin des personnes les plus dénuées d’éthique et de morale possible pour défendre un 3ème mandat, et soutenir le chaos pour lequel il a opté. Les pilleurs seront donc promus, et les dénonciateurs seront sanctionnés.  

La seule option qui reste aux populations pour que les criminels économiques rendent compte, pour que les avoirs volés soient récupérés, pour que les meurtres soient élucidés, c’est de poursuivre la dynamique vers la fin en 2024 du régime hideux Faye / Sall / APR / BBY.  

Les appels de Mr Ousmane Sonko, visiblement le seul opposant politique courageux qui prend régulièrement la parole pour la défense des populations et des intérêts de la nation, doivent être suivis par tous les citoyens épris de justice et soucieux du devenir de la nation. Le silence de certains partis et acteurs de l’opposition en dit long sur leur duplicité, leur indifférence aux malheurs des populations, leurs ambitions douteuses, au rang desquels WALLU SENEGAL – AAR SENEGAL – GUEUM SA BOPP – etc…  

Le 30 Décembre il faudra effectivement investir les rues avec la société civile debout. Le 31 Décembre, le message à la nation de Mr Macky Sall sera identique aux précédents, à savoir des mensonges à la nation, autoglorification stérile, et annonces avec des soubassements politiques ou de prédation. Donc inutile de perdre du temps à l’écouter, il faudra préférer le message des casseroles. 

Boubacar SALL 

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.