samedi, juin 22, 2024
.
.

Ville cruelle

par pierre Dieme

Quoique que l’on puisse dire, Galsen reste un beau et charmant pays. En termes de laboratoire d’idées, nous sommes imbattables. Les multiples ateliers, séminaires et foras qu’accueille ce pays des paradoxes n’ont cependant rien changé dans le vécu de sa population. Malgré tout, il y fait bon vivre. Et surtout sa capitale, Dakar. Cette belle cité que l’on voudrait amputer pour en faire je ne sais quoi.

Des esprits pensent que c’est dans le dessein de lui faire des misères. Et certainement la rendre plus pitoyable. Quand son maire s’était levé pour lui donner des couleurs et des atours, la rendre plus belle, plus attrayante, plus attirante. Plus…. Quand il a voulu donc faire de cette cité chargée d’histoire une ville digne de son rang, le pouvoir central s’était levé pour lui dire non. Financièrement, quoique l’on puisse dire, ce pouvoir l’a tuée, notre capitale.

On attend toujours l’action de l’Etat qui voulait se substituer à la ville de Dakar pour nous la rendre encore plus belle. Pour l’instant, elle porte des balafres qui indisposent tout le monde. Et pendant qu’ils sont dans leur dessein de supprimer des villes, ils veulent en créer une à Diamniadio et donnent même l’autorisation à une célébrité d’en créer une privée. Dans cette histoire de suppression de ville, le plus à plaindre reste le porteur de seau. En 2011, il s’opposait au découpage administratif de sa localité. Mise sous la gestion d’une délégation spéciale, Sangalkam avait opposé une résistance qui avait abouti à la mort de Malick Ba. Cruel retournement de situation.

Kaccoor Bi

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.