.
mercredi, mai 22, 2024
.
Accueil A la Une Pour éviter à Bassirou Diomaye Faye le même sort de solitude que Macky Sall : Ousmane Sonko pose un acte important

Pour éviter à Bassirou Diomaye Faye le même sort de solitude que Macky Sall : Ousmane Sonko pose un acte important

par pierre Dieme

Le Président de la République Bassirou Diomaye Faye était ce samedi dans un hôtel de la place où il a reçu à huis clos les leaders de sa coalition. L’enjeu est intéressant : consolider leur position face à l’opposition jalouse qui surveille leurs moindres faits et gestes. «Nous devons être solidaires les uns les autres. Nos adversaires ont certes perdu la bataille, mais n’ont pas encore rendu les armes. Ils n’attendent qu’un moindre faux pas de notre part pour nous diaboliser», explique d’entrée le numéro 1 du Parti Pastef, Ousmane Sonko. Dans un contexte où les attentes sont énormes sur leurs épaules de nouveaux dirigeants, l’actuel Premier ministre est d’avis que la tâche ne sera pas facile.

Quant à la lourde charge qui pèse particulièrement sur Bassirou Diomaye Faye en tant que Président de tous les Sénégalais, Ousmane Sonko de renchérir en ces termes : «Ce n’est pas un souci de le contrôler, on le connait pour l’avoir côtoyé, mais on a tous l’obligation d’accompagner le Président Bassirou Diomaye Faye. La charge de conduire un Etat est assez lourde pour ne pas être entre les mains d’une seule personne, malgré ses énormes pouvoirs. J’ai eu la chance indirectement de vivre les derniers moments au pouvoir du Président sortant (Macky Sall). Ce qui m’a le plus marqué, c’est la solitude. Ce n’est pas seulement une solitude de fin de règne, mais une solitude de tout son règne. Car, quand il avait des postes à distribuer, il voyait des gens autour de lui, mais quand il est arrivé en fin de règne, il n’a vu quasiment personne. C’est pourquoi je dis que cette solitude s’est davantage manifestée durant ses dernières heures de gloire. Il nous revient la charge d’éviter au Président Bassirou Diomaye Faye cette solitude. Nous lui devons fidélité et conseils. Soyons un bouclier solide pour protéger le projet. Ce n’est pas le temps de crier victoire, d’autant que nous en sommes qu’à notre premier quinquennat. C’est vous dire que nous sommes attendus au dernier virage.»

Dans son cours magistral, il a dans la foulée souligné «le sens de leadership», à savoir selon lui, «l’importance de prêcher par l’exemple», rappelant les énormes sacrifices consentis, des jeunes ayant payé de leur vie, pour qu’ils arrivent enfin au pouvoir. « Nous venons d’arriver, des actes ont été posés. A chacun de vous, nous attendons de privilégier l’intérêt des Sénégalais. Ce peuple qui nous a tout donné », a recommandé Ousmane Sonko. Poursuivant, il ajoute : « Pour notre part, nous tâcherons de faire les meilleurs choix possibles pour l’intérêt des Sénégalais. On peut se tromper, voire commettre des erreurs, mais on ne commettra jamais de faute.»

Amadou DIA 

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes