.
dimanche, avril 14, 2024
.
Accueil A la Une Libération de Sonko et Diomaye, le sort des exilés revenus : Ce qu’en dit la Garde des sceaux

Libération de Sonko et Diomaye, le sort des exilés revenus : Ce qu’en dit la Garde des sceaux

par pierre Dieme

Me Aïssata Tall Sall, le ministre de la Justice, a fait face à la presse ce mardi. Elle s’est exprimée sur plusieurs questions, notamment sur celle des détenus dits politiques. Elle a révélé le nombre de prisonniers libérés et s’est aussi exprimée sur les cas Sonko, Bassirou Diomaye. ci-dessous quelques extraits.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Les exilés de retour seront-ils interpellés ?

«Il y a des mandats d’arrêt qui ont été lancés, ils sont actuellement à la police. Les mandats d’arrêt s’exécuteront et après quand les Juges décideront de mesures de clémence ou de bonne compréhension en toute indépendance. Est-ce qu’il y a une sanction administrative pour abandon de poste ? Je sais qu’il y a juste une procédure disciplinaire qui relève de la fonction publique qui à son tour appréciera.»

Les cas Diomaye et Sonko

«Une liberté provisoire se prépare-t-elle pour Bassirou Diomaye Faye et monsieur Ousmane Sonko. Ce que nous sommes en train de faire on ne le fait pas de façon massive pour notre bon vouloir ou à la tête du client. Nous le faisons parce qu’il y a des dossiers qui s’apprécient au cas par cas en fonction des éléments objectifs qu’il y a dans le dossier. Tout est possible selon la loi, tout est possible selon la procédure selon les éléments qui figurent dans le dossier.»

Plus de 500 détenus liébérés

«344 personnes ont bénéficié de liberté provisoire. Il en reste encore 272, puisque c’étaient 500 et quelques ici à Dakar. Je ne parle pas des autres régions où la même chose est en train d’être faite. C’est-à-dire : examiner au cas par cas, pour voir si les conditions sont réunies pour une liberté provisoire et demander au procureur de demander au Juge d’instruction qui, s’il l’accepte, mettra en œuvre.»

Bassirou Diomaye sera-t-il consulté

«Est-ce que Bassirou Diomaye Faye ira au dialogue ? Il y a deux conditions à cela : qu’il soit libre et qu’il accepte. Voilà les conditions. S’il est libre et qu’il accepte, il sera au dialogue. Quand-est ce qu’il sera libre ? J’y ai répondu.  Si on estime que les conditions sont réunies.»

Youssouf SANE

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.