mardi, juin 25, 2024
.
.
Accueil A la Une L’Etat fixe les prix subventionnés des semences et les conditions de distribution

L’Etat fixe les prix subventionnés des semences et les conditions de distribution

par pierre Dieme

Dans le cadre de l’exécution du Programme agricole 2024/2025, l’Etat maintient sa volonté de faciliter l’accès des intrants aux producteurs, en mettant, entre autres, à leur disposition des semences et plants à des prix subventionnés. Ainsi, par une circulaire datée du 21 mai, le ministère de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Elevage a fixé les prix de cession aux producteurs de ces semences et plants.

Concernant les semences d’arachides, le prix de l’espèce écrémée 55-437 s’établit à 225 Fcfa le kg, soit une subvention de 56% alors que la tonne au prix fournisseur revient à 515 000 Fcfa ; tandis que la tonne au prix subventionné est de 290 000 Fcfa. Le kilogramme de l’espèce écrémée, autres variétés, est cédé au producteur à 210 Fcfa, soit une subvention de 58% alors que la tonne au prix fournisseur s’établit à 500 000 Fcfa ; pendant que la tonne au prix subventionné coûte 290 000 Fcfa.

Le kilogramme de sorgho certifié est cédé au producteur à 250 Fcfa, soit une subvention de 58,33% alors que la tonne au prix fournisseur s’établit à 600 000 Fcfa ; tandis que la tonne subventionnée coûte 350 000 Fcfa. Le kilogramme de maïs certifié est cédé au producteur au même prix que le sorgho certifié. Cependant, le kilogramme de maïs hybride est cédé au producteur à 2000 Fcfa, soit une subvention de 60% alors que la tonne au prix fournisseur coûte 5 000 000 Fcfa tandis que le prix subventionné s’établit à 3 000 000 Fcfa.

Le kilogramme du fonio s’établit à 200 Fcfa soit une subvention de 81,25% alors que la tonne revient au prix fournisseur à 800 000 Fcfa ; tandis que la tonne subventionnée s’établit à 650 000 Fcfa. Le kilogramme de niébé certifié est cédé au producteur à 400 Fcfa, soit une subvention de près de 67% alors que la tonne au prix s’établit à 1 200 000 Fcfa ; alors que la tonne au prix subventionné revient à l’Etat à 800 000 Fcfa. Dans la circulaire, le ministre de l’Agriculture rappelle que les opérations de cession s’effectueront sous le contrôle des commissions locales de supervision, de contrôle et de distribution et sous la supervision des forces de l’ordre.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.