.
dimanche, avril 14, 2024
.
Accueil A la Une Elu président de la république dès le premier tour : les nouveaux engagements pris par Bassirou Diomaye Faye

Elu président de la république dès le premier tour : les nouveaux engagements pris par Bassirou Diomaye Faye

par pierre Dieme

Le nouveau régime fera certainement face à de fortes exigences d’une société très exigeante et qui ne pardonne quasiment rien à ses dirigeants. Pour rassurer le peuple, les textes du Parti Pastef sont on ne plus clairs en ce sens qu’ils formulent des engagements et non des moindres.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

C’est le grand sevrage avec le régime de Bassirou Diomaye Faye. Tout porte à le croire en tout cas, même s’il y a la réalité du pouvoir. D’emblée, le Président nouvellement élu promet de supprimer les fonds dits politiques pour les remplacer par les fonds spéciaux qui seront votés à l’Assemblée nationale pour les opérations ultra-sensibles telles que l’armement et autres missions secrètes. Il s’engage aussi à supprimer le Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), le Conseil économique social et environnemental (CESE) et le Haut conseil du dialogue social (HCDS). En même, le natif de Ndiaganiao, s’il respecte les textes de son parti, s’engage à démissionner du Conseil supérieur de la magistrature. « Nous nous engageons à accorder une indépendance totale à tous les organismes de contrôle. À détacher l’IGE de la tutelle de la Présidence de la République, à accorder à l’IGE, à l’OFNAC, à la CENTIF et à la Cour des comptes le pouvoir de définir et de mettre en œuvre leur programme de manière autonome et le pouvoir de saisir directement le procureur et le juge d’instruction », soulignent les textes du parti.

Vers la suppression du HCCT, CESE, HCDS !

Ce n’est pas tout puisque le Président Faye s’engage-t-il aussi à instituer des concours pour le recrutement des postes civils et militaires, un appel à candidature pour les postes de Directeurs généraux. Mieux, il s’engage aussi à protéger les femmes en favorisant leur autonomie économique (accès au foncier, financement), portant le congé de maternité à 6 mois, et en construisant des crèches. « Nous nous engageons à renégocier tous les contrats, conventions ou accords défavorables pour le Sénégal, et à négocier un plan de sortie du FCA», promet-il également.

Congé de maternité long de 6 mois pour les femmes

De même que les rapports entre l’Etat et la religion seront institutionnalisés en assurant un financement transparent du culte, et en créant une institution dédiée. Et pour l’équité territoriale, Diomaye Président s’engage à créer six (06) grands pôles régionaux dotés de zones industrielles par domaine d’activité, d’unités de recherche et de formation, de ranchs modernes équipés d’unités de transformation.

L’enseignement de l’anglais dès le primaire

Pour une éducation de qualité, il s’engage à promouvoir le bilinguisme en introduisant l’enseignement de l’anglais à l’école primaire, à remédier aux inégalités dans le système de rémunération, lancer une concertation nationale sur l’intégration de l’enseignement religieux et la scolarisation dans nos langues nationales, et à créer un ministère du numérique. S’agissant de l’environnement, le premier des Sénégalais s’engage à développer un Plan de Résilience Climatique (PRC) pour une gestion efficace des risques de catastrophes, à recenser et intégrer les enfants des rues dans des daaras modernes publics, avec apprentissage de métiers et à introduire l’enseignement religieux au niveau du secondaire. « Nous nous engageons à allouer un pourcentage des marchés publics aux start-ups sénégalaises, à allouer un pourcentage des marchés publics aux artisans, à rendre obligatoire la participation des Sénégalais dans le capital des entreprises soumissionnant pour des marchés publics. »

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.