mardi, juin 18, 2024
.
.
Accueil ActualitésSociété Force reste à la Foi

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer

Force reste à la Foi

par admin

Après plus d’un mois de fermeture, du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement, le président Macky Sall a décidé de la réouverture des mosquées et églises pour des prières. Aussi les marchés seront-ils désormais fonctionnels 6 jours sur 7, entre autres mesures d’assouplissement de l’Etat d’urgence assorti de couvre-feu édictées dans son message à la nation d’hier lundi.

Dans son discours à la nation d’hier, lundi 11 mai, le président de la République, Macky Sall trouve qu’il «nous faut adapter notre stratégie, de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie, en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté». En conséquence, il annonce qu’il sera procédé à la réouverture des lieux de culte. Dès lors, il appelle, les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et celui de la Santé et de l’Action sociale à «engager les consultations nécessaires à cet effet avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités».

Selon le président de la République, «le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de culte, des établissements scolaires et autres espaces publics, des marchés, et autres commerces, y compris les restaurants, obéisse strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrière ; notamment le port obligatoire du masque et le lavage des mains».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a indiqué que «les marchés et autres commerces qui étaient astreints à des jours particuliers d’ouverture seront ouverts 6 jours et resteront fermés un jour dédié au nettoiement. Ce jour sera déterminé par l’autorité compétente, en fonction des contingences locales». Aussi ajoutera-t-il que les marchés hebdomadaires, communément appelés «loumas», seront rouverts, mais dans les limites de chaque département.

Convaincu que partout, le respect de ces conditions est essentiel pour éviter des risques de contamination, le président Sall assure que «le gouvernement y veillera de près et prendra, le cas échéant, toutes les mesures appropriées afin de prévenir la propagation du virus. Déjà, 10 millions de masques ont été produits localement. Ils seront distribués dans les écoles, les lieux de culte, les marchés et les transports publics. Ensemble, chacun jouant pleinement son rôle, nous réussirons le pari de redynamisation progressive de la vie nationale», a-t-il déclaré.

RAPATRIEMENT DES CORPS DE SENEGALAIS MORTS DE COVID-19 A L’ETRANGER : La diaspora obtient gain de cause

Le président de la République, Macky Sall a décidé de sursoir à l’interdiction de rapatriement des corps de Sénégalais décidés à l’étranger de Covid-19. «En tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du Covid-19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements», a-t-il annoncé hier dans son adresse à la nation. Mieux, le chef de l’Etat a soutenu avoir donné instruction à Amadou de veiller à l’application de la mesure. «J’ai donc instruit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises». Cette décision était très attendue dans la diaspora. Ils étaient nombreux, les Sénégalais vivant à l’étranger, à demander le retour des dépouilles de leurs proches décédés du coronavirus dans leurs pays d’accueil. L’affaire a été même portée devant la Cour suprême.

ASSOUPLISSEMENT DE LA RESTRICTION DES LIBERTES : Le couvre-feu ramené de 21 à 5 heures du matin

«A compter du mardi 12 mai 2020, les horaires du couvre-feu seront de 21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Les horaires de bureau sont réaménagés de 9 heures à 16 heures», a annoncé le président de la République, Macky Sall. Des allégements seront aussi apportés par rapport la circulation interurbaine. «Dans le même esprit, avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités».

REACTION… REACTION…

BOUBACAR SEYE, HSF, SUR LE RAPATRIEMENT DES DEPOUILLES : «Remercier le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire»

Réagissant à son discours à la nation d’hier lundi, Horizon sans frontières (HSF) remercie le président de la République, Macky Sall, pour avoir accédé à la demande de la diaspora concernant le rapatriement de corps de Sénégalais décédés de Covid-19 à l’étranger. «L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants, Horizon sans frontières, remercie le chef de l’Etat pour cette mesure hautement humaine et humanitaire. Nous n’avions pas perdu espoir et le président a répondu favorablement à notre demande. Cela montre une fois de plus notre capacité à nous réunir sur l’essentiel et éviter toute source de division entre Sénégalais. Cette décision confirme ce que nous disons souvent, que le Sénégal reste un et indivisible. Toutes nos pensées émues aux familles éplorées qui pourront faire le deuil !»

Bamba Ndiaye prône la réouverture “encadrée” des mosquées

Si certains sont pour des mesures drastiques pour la lutte contre le Covid-19, d’autres demandent l’assouplissement des mesures. C’est le cas de l’ancien ministre Bamba Ndiaye. Ce dernier, anticipant sur le discours du Président de la République, ce soir, il prône l’assouplissement encadré des mesures et la réouverture des mosquées. ‘’Je suis pour l’assouplissement conditionné et encadré des mesures. Il faut les adapter par rapport à la situation. Des pays comme la Côte d’Ivoire ont réouvert les mosquées, mais c’est très organisé. Pourquoi pas au Sénégal. Les gens doivent arrêter de dire qu’une telle organisation n’est pas possible dans ce pays. Surtout quand il s’agit de vie et de mort’’, a fait savoir à Rfm l’ancien ministre des Affaires religieuses.

 

Tu pourrais aussi aimer