.
samedi, avril 13, 2024
.
Accueil ActualitésSociété Force Covid-19-Jean-Pierre Dieng récuse les nominations de Momar Ndao et Masokhna Kane et invite l’opposition et la société civile à s’insurger.

Force Covid-19-Jean-Pierre Dieng récuse les nominations de Momar Ndao et Masokhna Kane et invite l’opposition et la société civile à s’insurger.

par admin

Le décret portant nomination des membres du Comité de suivi des opérations du FORCE COVID 19, inclût Maitre Masokhna Kane (Sos Consommateurs) et Momar Ndao (Ascosen) comme représentants des consuméristes.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Leurs nominations commencent toutefois à faire grand bruit dans le milieu des consuméristes. Et c’est Jean-Pierre Dieng, président de la fédération nationale des consuméristes du Sénégal (Fncs) qui sonne la charge. Selon lui, le président de la République qui n’a consulté personne, a fait usage de la loi d’habilitation lui permettant de se substituer au pouvoir législatif. Une nomination au goût amer pour Jean-Pierre Dieng, joint par téléphone tard dans la nuit, et qui n’a pas manqué de le faire savoir.

Maitre Masokhna Kane et Momar Ndao n’ont-ils pas bénéficié de leur notoriété médiatique ?

 Comment Momar Ndao qui est un conseiller du président de la République peut valablement représenter une association et en plus comment peut-on prendre maître Masokhna Kane et laisser une fédération, même si c’est théorique. Ils se sont basés sur quoi ? Même s’ils ont une notoriété médiatique, ce n’est pas un argument suffisant. J’ai entendu le vice-président de l’Ascosen dire qu’on n’est pas représentatif. Est-ce qu’ils sont représentatifs eux, de qui ?

 « Leur nomination n’est pas sérieuse »

La fédération ne va pas réagir parce qu’ils ont une posture Républicaine. Mais moi en tant que membre fondateur du mouvement consumériste sénégalais, je dis que ce n’est pas sérieux. La mise en place de la fédération a été inspirée par un projet de texte pour la protection des consommateurs en Afrique dans lequel il est dit que : il est souhaitable que les associations de consommateurs s’organisent en fédération dans leurs pays respectifs pour prétendre à la représentativité. 

C’est ce qu’on fait et on attend ce gouvernement qui ne fait qu’à sa tête depuis le début. Vous ne verrez jamais ces associations de consommateurs revendiquer ce qui a été fait parce qu’ils ont une posture Républicaine. Je ne peux pas créer le mouvement consumériste sénégalais et accepter que ce mouvement soit mis en pâture depuis que Macky Sall est président. Il ne fait que mettre à  mal le mouvement consumériste, qu’il a détruit. Ce qu’aucun président n’a fait auparavant.

« Cette affaire de Covid-19 va finir par entraîner  un discrédit général »

Sur quelle base le président de l’Ascosen est choisi comme représentant des consommateurs ?  J’appartiens à une fédération qui a un président qui s’appelle Elimane Sarr. Qu’ils expliquent aux Sénégalais sur quelle base ils ont été choisis. On va continuer à nous dire on a choisi des transporteurs, on a choisi des importateurs, … si on vous accuse de sorcier et qu’on voit la cuisse d’un enfant sur votre table, vous vous condamnez vous-même. Ce n’est pas sérieux. Cette affaire de Covid-19 va finir par susciter le discrédit général et malheureusement, nous avons une opposition nulle composée de gens qui ne tiennent qu’à leurs propres intérêts. Ils ne sont jamais intéressés au mouvement consumériste pour la bonne et simple raison que les gens du mouvement refusent de se faire valoir… En tout cas, je suis très amer encore une fois.

L’opposition et la société civile invitées sur le terrain de la contestation

Le président de la République n’a consulté personne. Il a appliqué la loi d’habilitation. Le résultat est qu’il a pris des décisions arbitraires. Personnellement, je vais poursuivre la lutte contre cette injustice et lutter contre cette décision. J’en appelle aux organisations de la société civile, à l’opposition radicale comme Sonko, Mamadou Lamine Diallo, … et à Guy Marius Sagna et le mouvement y’en-à-marre. Tous, ils ont une occasion de parler. 

 L’Uncs était à toutes les marches organisées pour dénoncer les dérives du pouvoir. On a été de tous les combats de l’opposition. Même si je suis seul, jusqu’à ma mort, je continuerai à me battre pour défendre les intérêts des Sénégalais sans chercher quoi que ce soit. La fédération à laquelle j’appartiens a le droit de siéger par son président. Pour terminer, le président de la République a usé de la loi d’habilitation pour faire mal au mouvement consumériste en faisant un choix arbitraire…

Tu pourrais aussi aimer

Force Covid-19-Jean-Pierre Dieng récuse les nominations de Momar Ndao et Masokhna Kane et invite l’opposition et la société civile à s’insurger.

par admin

Le décret portant nomination des membres du Comité de suivi des opérations du FORCE COVID 19, inclût Maitre Masokhna Kane (Sos Consommateurs) et Momar Ndao (Ascosen) comme représentants des consuméristes.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Leurs nominations commencent toutefois à faire grand bruit dans le milieu des consuméristes. Et c’est Jean-Pierre Dieng, président de la fédération nationale des consuméristes du Sénégal (Fncs) qui sonne la charge. Selon lui, le président de la République qui n’a consulté personne, a fait usage de la loi d’habilitation lui permettant de se substituer au pouvoir législatif. Une nomination au goût amer pour Jean-Pierre Dieng, joint par téléphone tard dans la nuit, et qui n’a pas manqué de le faire savoir.

Maitre Masokhna Kane et Momar Ndao n’ont-ils pas bénéficié de leur notoriété médiatique ?

 Comment Momar Ndao qui est un conseiller du président de la République peut valablement représenter une association et en plus comment peut-on prendre maître Masokhna Kane et laisser une fédération, même si c’est théorique. Ils se sont basés sur quoi ? Même s’ils ont une notoriété médiatique, ce n’est pas un argument suffisant. J’ai entendu le vice-président de l’Ascosen dire qu’on n’est pas représentatif. Est-ce qu’ils sont représentatifs eux, de qui ?

 « Leur nomination n’est pas sérieuse »

La fédération ne va pas réagir parce qu’ils ont une posture Républicaine. Mais moi en tant que membre fondateur du mouvement consumériste sénégalais, je dis que ce n’est pas sérieux. La mise en place de la fédération a été inspirée par un projet de texte pour la protection des consommateurs en Afrique dans lequel il est dit que : il est souhaitable que les associations de consommateurs s’organisent en fédération dans leurs pays respectifs pour prétendre à la représentativité. 

C’est ce qu’on fait et on attend ce gouvernement qui ne fait qu’à sa tête depuis le début. Vous ne verrez jamais ces associations de consommateurs revendiquer ce qui a été fait parce qu’ils ont une posture Républicaine. Je ne peux pas créer le mouvement consumériste sénégalais et accepter que ce mouvement soit mis en pâture depuis que Macky Sall est président. Il ne fait que mettre à  mal le mouvement consumériste, qu’il a détruit. Ce qu’aucun président n’a fait auparavant.

« Cette affaire de Covid-19 va finir par entraîner  un discrédit général »

Sur quelle base le président de l’Ascosen est choisi comme représentant des consommateurs ?  J’appartiens à une fédération qui a un président qui s’appelle Elimane Sarr. Qu’ils expliquent aux Sénégalais sur quelle base ils ont été choisis. On va continuer à nous dire on a choisi des transporteurs, on a choisi des importateurs, … si on vous accuse de sorcier et qu’on voit la cuisse d’un enfant sur votre table, vous vous condamnez vous-même. Ce n’est pas sérieux. Cette affaire de Covid-19 va finir par susciter le discrédit général et malheureusement, nous avons une opposition nulle composée de gens qui ne tiennent qu’à leurs propres intérêts. Ils ne sont jamais intéressés au mouvement consumériste pour la bonne et simple raison que les gens du mouvement refusent de se faire valoir… En tout cas, je suis très amer encore une fois.

L’opposition et la société civile invitées sur le terrain de la contestation

Le président de la République n’a consulté personne. Il a appliqué la loi d’habilitation. Le résultat est qu’il a pris des décisions arbitraires. Personnellement, je vais poursuivre la lutte contre cette injustice et lutter contre cette décision. J’en appelle aux organisations de la société civile, à l’opposition radicale comme Sonko, Mamadou Lamine Diallo, … et à Guy Marius Sagna et le mouvement y’en-à-marre. Tous, ils ont une occasion de parler. 

 L’Uncs était à toutes les marches organisées pour dénoncer les dérives du pouvoir. On a été de tous les combats de l’opposition. Même si je suis seul, jusqu’à ma mort, je continuerai à me battre pour défendre les intérêts des Sénégalais sans chercher quoi que ce soit. La fédération à laquelle j’appartiens a le droit de siéger par son président. Pour terminer, le président de la République a usé de la loi d’habilitation pour faire mal au mouvement consumériste en faisant un choix arbitraire…

Tu pourrais aussi aimer