lundi, juin 24, 2024
.
.
Accueil ActualitésSociété Covid-19: la nécessité d’adapter la stratégie de communication

Covid-19: la nécessité d’adapter la stratégie de communication

par admin

L’opérationnalisation du plan de riposte contre le Covid-19 suit son bonhomme de chemin avec toujours des réajustements pour s’adapter à de nouvelles exigences.

Ainsi, l’état d’urgence a été instauré pour la première fois depuis 1988 assorti d’un couvre-feu. Les autorités viennent également de  rendre obligatoire le port du masque en public, notamment dans les bureaux, les lieux de transport, etc.

Malheureusement, les cas communautaires gagnent du terrain. De samedi à hier, nous en avons eu onze (11). Et il se peut qu’au moment vous lisez ces lignes, que le bilan augmente.

Après avoir gagné la bataille des  cas importés, en fermant les espaces aériens, terrestres et maritimes, nous faisons face aux cas dont la chaîne de transmission est inconnue. Ce sont les cas les plus dangereux parce que pouvant révéler la possibilité d’une transmission à grande échelle.

Alors, l’inquiétude s’installe au sein de la population rejoignant en cela le corps médical depuis longtemps sous les feux de la rampe.

Et pour cela, la communication est fondamentale. Comme les spécialistes le défendent, gagner la bataille de la communication, c’est résoudre en partie, le problème.

Sur le Covid-19, nous avons un réel problème de communication. Car, on a tout prévu sauf des centaines de missions ou de milliards pour la communication. Et c’est loin d’être du gâchis.

C’est pourquoi, à ce propos, ça va dans tous le sens même si nous ne négligeons pas les efforts énormes du Ministère de la Santé et la coopération des médias de toutes sortes. Il manque de la planification, une orientation et un suivi.

Certes, le problème évolue très vite et est relativement bien maitrisé contrairement à ce qui se passe ailleurs, mais nous devons anticiper et ne pas attendre de subir. Avertis, alertés par la situation dans les pays nantis, nous n’avons plus droit à l’erreur.

C’est pourquoi, une bonne stratégie de communication assortie d’un plan digne de ce nom pourrait aider autorités et personnel soignant à réguler les comportements de citoyens jusqu’ici peu coopératifs.

Les autorités gagneraient à réorienter la communication vers les relais communautaires et les leaders d’opinion, entre autres exemples.

Par exemple, pour le cas de Touba où les cas communautaires gagnent du terrain, il faudra nécessairement l’implication du Khalife général des Mourides et de tous les leaders religieux dont l’influence pourrait être d’un grand apport dans la lutte.

Par conséquent, il serait nécessaire que tous les guides religieux du pays, musulmans et chrétiens, les chefs traditionnels, les communicateurs de toutes sortes, les leaders d’association,  etc. soient impliqués afin de porter la bonne information.

Aujourd’hui, tout le monde se rend compte que le respect des mesures édictées est encore faible. Hier par exemple, peu de personnes ont porté des masques dans les lieux publics où nous nous sommes rendus.

En clair, la bataille contre le Covid-19 est avant tout une bataille de communication. Quand elle devient médicale, c’est que nous avons failli quelque part.

A ce propos, il faut se féliciter de la promptitude des médecins et autres spécialistes en santé à accepter les invitations des journalistes et à analyser les différentes évolutions de la pandémie.

Mais, cela ne suffit pas. Les partisans des théories complotistes sont encore nombreux et le dynamisme des réseaux sociaux  réduit souvent à néant tous les efforts de communication faits sur le virus.

Il serait heureux alors que les autorités redressent la barre à ce niveau et prennent suffisamment conscience du fait que a bataille est aussi celle de la communication.

La preuve, si la riposte communicationnelle reste faible, dans les prochains jours, toute l’attention des médias et des populations sera focalisée sur la distribution des vivres et des inévitables problèmes qui vont surgir.

Déjà, nous nous sommes laissé divertir avec ces passations de marché même si elles posent problème, à plusieurs niveaux.

Mais, qu’importe ce qui s’est passé, l’important, pour l’heure est de savoir que la priorité est dans la bataille contre le virus. Et que c’est une question de vie ou de mort.

Assane Samb

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.