.
dimanche, avril 14, 2024
.
Accueil A la Une Affaire Me Ngagne Demba Touré : l’Ums condamne l’attitude des greffiers et menace

Affaire Me Ngagne Demba Touré : l’Ums condamne l’attitude des greffiers et menace

par pierre Dieme

L’arrestation du greffier Ngagne Demba Touré continue de faire l’objet d’une controverse. Après la grève de ses confrères qui comptent déserter les salles d’audience jusqu’à ce que le militant de l’ex-Pastef soit libéré, c’est au tour de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS) d’être indignée par la réaction des greffiers. Dans un communiqué, Ousmane Chimère Diouf et Cie se plaignent «des faits inédits» qui se sont produits ce 22 février 2024 lorsque le juge d’instruction du 2e cabinet du Tribunal de Grande Instance Hors classe de Dakar procédait à l’inculpation d’un greffier visé par un mandat d’arrêt international exécuté.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Dans la note, les magistrats soulignent que dans son bureau et le long du couloir, «des greffiers se sont permis de se rassembler, de prononcer des insanités à l’endroit des magistrats de façon générale ainsi que des propos outrageants contre le juge dudit cabinet sur lequel ils ont exercé une pression inouïe». L’UMS poursuit qu’à la suite de cette impardonnable forfaiture, certains d’entre eux ont fait irruption dans la salle d’audience des flagrants délits pour  interrompre le cours des audiences sans égard pour les justiciables. Selon elle, il a fallu l’intervention de la gendarmerie pour les évacuer afin de permettre la reprise du jugement des affaires inscrites au rôle.

«Parallèlement, et par voie de presse, ils ont cru devoir s’attaquer à nouveau au collègue qui n’a fait que remplir les devoirs de sa charge», déplore l’Union des magistrats du Sénégal. Ainsi, cette dernière «condamne sans concession, aucune, ces agissements émanant d’acteurs judiciaires et collaborateurs de surcroit des magistrats qui ne sauraient rester sans conséquence au vu de leur gravité». Pour conclure, «l’UMS affirme sa solidarité agissante à l’endroit du collègue visé et rappelle que nul n’est au-dessus des lois, pas même les acteurs de la justice et exhorte ces derniers à faire preuve de retenue et de professionnalisme en exerçant les voies de recours prévues par la loi».

Adja Khoudia THIAM

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.