mercredi, juillet 24, 2024
.
.

LA FRANCE À UN TOURNANT HISTORIQUE

par pierre Dieme

Les Français sont de nouveau appelés aux urnes pour le deuxième tour des élections législatives. Un scrutin qui s’annonce historique et dont l’issue pourrait profondément modifier le paysage politique français, selon les analystes.

Comme le rapporte l’AFP, à l’issue du premier tour le 30 juin dernier, l’extrême droite menée par le Rassemblement national (RN) est arrivée en tête avec 33% des voix devant la Nouveau Front populaire (NFP, 28%), coalition de gauche, et Ensemble, le camp présidentiel d’Emmanuel Macron (20%). 76 députés seulement ont été élus dès le premier tour, il reste donc 501 sièges à pourvoir ce dimanche.

Ces législatives sont d’autant plus cruciales que le président Macron a provoqué leur tenue de manière anticipée en dissoulant l’Assemblée nationale le 9 juin dernier, après sa déroute aux européennes. Sa stratégie pourrait s’avérer payante ou au contraire totalement contre-productive pour son camp politique.

Plusieurs scénarios sont possibles à l’issue de ce second tour. Selon les derniers sondages publiés avant la période de réserve, le RN obtiendrait entre 170 et 210 sièges, ce qui pourrait lui offrir la majorité absolue. Il serait talonné par le NFP (155 à 185 sièges) puis par Ensemble (95 à 125 sièges).

Cependant, de nombreuses inconnues demeurent. L’abstention risque en effet d’être plus élevée qu’au premier tour (66,7%, un record depuis 25 ans) et pourrait rebattre les cartes. Par ailleurs, plus de 200 candidats de gauche et du centre se sont désistés entre les deux tours, transformant plusieurs triangulaires prévisibles en duels bien plus serrés.

Sur le terrain, l’inquiétude domine chez les électeurs appelés une troisième fois aux urnes en moins d’un mois. « Je voudrais que le climat social s’apaise, mais c’est loin d’être gagné », a confié à l’AFP Adella Fournier, 41 ans, à Rosheim dans le Bas-Rhin. À Lille, Cécile Artis, 59 ans, craint aussi « la polarisation des opinions publiques ».

Les résultats commenceront à tomber dimanche soir à partir de 20h, avec ceux des outre-mer où le scrutin s’est déjà tenu. En Guadeloupe, les candidats RN qualifiés au second tour n’ont pas confirmé, les sortants de gauche conservant largement leur siège. Même scénario en Martinique.

Quel que soit le résultat, celui-ci influera durablement sur la vie politique française. Une majorité RN constituerait un séisme et ferait entrer l’extrême droite au pouvoir pour la première fois. A l’inverse, une majorité alternative mettrait Emmanuel Macron « au pied du mur » pour gouverner, peut-être dans le cadre d’une grande coalition hétéroclite. L’hypothèse d’un gouvernement technique a également été évoquée.

Les enjeux sont donc considérables pour la France et son avenir, suscitant des inquiétudes chez ses partenaires européens à l’idée de voir arriver au pouvoir un parti eurosceptique. Le scénario d’un pays ingouvernable ne peut être exclu. Pour l’heure, le mystère demeure sur l’issue de ce second tour décisif.

Partager Facebook Twitter Pinterest LinkedIn

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.