jeudi, juillet 25, 2024
.
.

Tabaski ce lundi : Jour de piété, de pardon, de réconciliation et de festivités

par pierre Dieme

La fête de la Tabaski, également connue sous le nom d’Aïd al-Adha, est célébrée également, après hier dimanche, par la majorité de la communauté musulmane du Sénégal, ainsi que dans d’autres parties du monde musulman. Elle commémore le sacrifice d’Abraham et de son fils Ismaël, un acte de foi et de dévotion profonde dans l’islam rythmé par la prière des deux rakas.

Hier, dimanche, a marqué le début des festivités au Sénégal, où les musulmans ont commencé à se préparer pour le rituel central de la Tabaski. Aujourd’hui, le lundi 17 juin, la majorité des fidèles sénégalais accomplissent le rituel traditionnel d’immoler un mouton, suivant ainsi les pas d’Abraham, qui était prêt à sacrifier son fils en obéissance à Dieu.

Cette pratique est non seulement un acte de piété mais aussi une expression de solidarité et de partage, car une partie de la viande du mouton sacrifié est souvent donnée aux nécessiteux, aux voisins et à la famille, renforçant les liens communautaires et la générosité.

C’est un jour de pardon et de réconciliation, où les musulmans prient ensemble, échangent des vœux de paix et de bonheur, et se pardonnent mutuellement. Les familles se réunissent pour partager un repas festif, souvent centré autour de viandes sacrifiées selon la tradition.

C’est un moment de générosité où les musulmans partagent avec les moins fortunés, renforçant ainsi les liens communautaires et l’esprit de solidarité.

La fête de la Tabaski revêt donc une signification spirituelle profonde pour les musulmans sénégalais, unissant la communauté dans la prière, le sacrifice et la charité, tout en honorant un récit coranique fondamental.

Entre autres, le chef de l’Etat, Bassirou Diomaye Faye, accomplira la prière des Deux-Rakas à la Grande Mosquée de Dakar, à partir de 9 heures.

Mangoné KA

 

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.