vendredi, juillet 19, 2024
.
.

Injustice à Ndoubélane

par pierre Dieme

Simple mortel et pauvre dans la masse des indigents, on m’oublierait certainement au fond d’un cachot si j’avais commis ne serait-ce qu’une infraction. La célébrité, il me faut encore la chercher pour me parer des habits vertueux de star. Les stars, une catégorie de personnes pour qui la prison n’est pas faite et dont il faut les éloigner par tous les subterfuges. Regardez juste autour de vous…Vous n’avez rien remarqué ? Allons-y !! La signature au bas de ce billet ne me conférant nullement le statut de célébrité dès lors que frimousse n’apparaît pas pour que je puisse me faire des fans, je me fais tout petit dans mon coin.

Je ne veux pas être un anonyme dans la masse d’anonymes qui peuplent nos prisons pour des peccadilles pendant que de grands bandits circulent et voyagent librement. Les peines prononcées par nos juridictions, même si l’on nous sérine que « la loi est dure mais c’est la loi », nous paraissent injustes dans la majorité des cas. Elles se distribuent à la tête du client. Pendant que des anonymes sont obligés de subir stoïquement, d’autres bénéficient de faveurs malgré la gravité de leurs crimes. Violeurs, trafiquants de drogues dures pas cet inoffensif Yamba qui ne tue personne, faux monnayeurs, voleurs de nos deniers publics et on en passe.

La vraie racaille passe entre les mailles de la justice pour poursuivre ses méfaits et ne se gêne guère de venir nous regarder dans le blanc des yeux pour nous servir des leçons de civisme ou de morale. La prison, c’est pour les autres, les badolos, pas pour ceux qui se sont forgé des habits de célébrité. Et ce sont toujours les pauvres qui en pâtissent. Leur crime a été de convoyer quelques kilos de yamba ou d’avoir été surpris à tirer sur un cornet voire à commettre de petits larcins.

Et les plus misérables sont ces femmes abandonnées par leurs amants ou copains après avoir contracté une grossesse et qui n’ont pas voulu supporter un déshonneur en ôtant la vie au fruit de leurs entrailles. Ces pauvres femmes, la justice est sans pitié avec elles tandis que les hommes qui les ont mises dans cet état, eux, ne risquent rien. Mais il paraît que c’est la loi qui est ainsi faite… Bref cette justice, elle est injuste !


Kaccoor Bi

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.