vendredi, juillet 19, 2024
.
.

Idrissa Seck, candidat à la Présidentielle : «Je suis le candidat du Pds»

par pierre Dieme

Il était moins audible parmi les candidats et sa campagne discrète avait fini d’étonner plus d’un. Mais Idrissa Seck s’est rattrapé hier dans sa com’ à l’émission Quartier Général de Tfm, lundi. Entre piques et petites phrases, il se pose en candidat du Pds, qui n’en a pas, tire sur Diomaye Faye et Amadou Ba.

C’est un Idrissa Seck qui semble avoir appris des leçons du passé. Invité de Quartier Général de Tfm, hier, le candidat à la Présidentielle dit avoir jeté la rancune à la rivière. Même celle qui l’a séparé de façon douloureuse avec le Parti démocratique sénégalais (Pds). «Le Pds est ma famille naturelle, mon parti de base. Les querelles, les blessures, les plaies, les malentendus sont derrière nous», a-t-il dit. Et le leader de Rewmi, qui estime que «le temps a fait son œuvre». «Le Pds a un candidat : c’est Idrissa Seck. Toute la famille libérale doit me soutenir. Je prie pour que le Pds considère que je suis son candidat naturel. Il y a des démarches dans ce sens et nous avons bon espoir», a-t-il ajouté.

Le leader de Rewmi parle de sa retraite politique

Il est à sa quatrième tentative, après avoir échoué, en 2012, à être quatrième Président. Alors, le leader de Rewmi envisage-t-il de prendre sa retraite après cette élection présidentielle ? Il semble en avoir encore la motivation. «La Constitution a limité l’âge d’être candidat à la Présidentielle à 75 ans. J’ai peut-être encore la possibilité de participer à deux autres élections», a dit l’ancien Premier ministre à l’émission Quartier général de Tfm.

Idy tire sur Diomaye et Sonko : «Il faut un Pacte contre le Projet»

Idrissa Seck se pose en adversaire de premier plan de Bassirou Diomaye Faye et son mentor, Ousmane Sonko à qui, dit- il, il ne faut pas confier le pays. «Je sais comment fonctionne un Etat. Comment trouver des ressources grâce à mes relations internationales. Il ne faut pas donner un pays à un novice. La fonction de président de la République est une fonction supérieure et sérieuse. Quand on n’y est pas préparé, il y a des risques de conduire le pays dans des difficultés», a prévenu l’ancien Premier ministre à l’émission Quartier général de Tfm. Le candidat à la Présidentielle souhaite un débat au 2nd tour, qui est d’ailleurs, à ses yeux, «impératif». Et avec une flèche en direction de l’ex-Pastef et son candidat. « Il faut souhaiter un débat à la place des pierres et des lacrymogènes. Et surtout Pacte contre Projet de Diomaye Faye». Pacte est son programme décliné en Paix-Autorité- Compassion-Travail-Espoir. Il ajoute : «Attention au bruit de la résistance.»

«Il y a une dynamique de changement mais il faut éviter un mouvement de résistance»

Le leader de Rewmi est convaincu, par ailleurs, que «80% des Sénégalais» ont vomi le Pouvoir et son candidat, Amadou Ba. Et il n’en fait pas d’ailleurs un concurrent. «La dynamique c’est la volonté de changement pour les Sénégalais dans leur écrasante majorité. Ils veulent une nouvelle équipe et donc un choix parmi les 18. Ils sont envie de sanctionner. Mais il ne faut pas qu’un mouvement de résistance débouche sur un choix qui soulève des problèmes», a dit le candidat de la coalition Idy2024.

Hamath KANE

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.