mercredi, juillet 24, 2024
.
.

Fausses autorisations de circuler : Amadou Diagne, dit Petit et Ameth Sène condamnés respectivement à 2 mois et 15 jours de prison

par pierre Dieme

Le verdict est tombé dans l’affaire de trafic de fausses autorisations de circuler. Amaadou Diagne dit petit, informaticien et Ameth Sène, entrepreneur ont été respectivement condamnés par le tribunal de Diourbel à 2 mois et 15 jours de prison.

Placés sous mandat de dépôt, l’entrepreneur et l’informaticien ont été attraits, ce jeudi, à la barre du tribunal de Diourbel. En effet, Selon une source proche du dossier, à la vieille de la fête de la korité, A.S établissant à Dakar, avait désiré de passer la fête de la korité à Diourbel en famille. Ainsi, à la veille, le samedi 20 mai, l’entrepreneur a été mis en rapport avec un informaticien basé à Diourbel pour l’obtention d’une fausse autorisation spéciale temporaire de circuler. Ils sont tombés d’accord sur la somme de 20.000 F Cfa.

Le même jour, A.S a reçu via ‘’whatsapp’’ le document en question envoyé par A.D, célèbre informaticien qui collabore avec la police, la gendarmerie et le tribunal de la localité dans son domaine. L’entrepreneur a aussi honoré son engagement en lui faisant un dépôt d’une somme de 20.000 F Cfa par Orange Money. A.S a fait imprimer le document pour pouvoir l’utiliser pour son voyage.

Cependant, après la fête, le faussaire qui retourne à Dakar, est passé par Touba pour emprunter l’autoroute. C’était le 27 mai. Contrôlé à l’entrée de l’autoroute, les pandores ont constaté qu’il détenait un faux document. C’est ainsi qu’ils l’ont arrêté et conduit à la brigade de recherches située dans la compagnie de Touba.

Interrogé sur la provenance du document par les éléments de l’adjudant-chef Mamadou Diagne, commandant de la brigade, il a cité A. D à l’aide de qui il a obtenu le faux document. Ainsi, mission a été donnée aux éléments de la brigade de recherches de la compagnie de Touba de débusquer l’informaticien. Ce dernier a été cueilli le même jour vers 11 heures à Diourbel.

Une perquisition a permis aux pandores de découvrir 5 fausses autres autorisations et ses deux ordinateurs et son téléohone. Tout le matériel a été saisi et envoyé à la plateforme numérique de lutte contre la cybercriminalité, à Dakar. Son exploitation a permis de découvrir des faux documents dont des cartes d’identités nationales et étrangères, des cartes de presse, des cartes professions à son nom.

Mor Mbaye Cissé, correspondant à Touba

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.