jeudi, juillet 25, 2024
.
.

Ziguinchor : Cheikh Tidiane Dièye satisfait du niveau d’exécution des travaux d’assainissement

par pierre Dieme

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Cheikh Tidiane Dièye, s’est réjoui, vendredi, du niveau d’exécution des travaux d’assainissement en cours dans la ville de Ziguinchor (sud), à l’initiative du gouvernement, en vue de la prévention des inondations.

M. Dièye a entamé une visite de terrain pour s’enquérir de l’évolution des travaux conduits par son département dans cette commune, avec la contribution d’autres ministères impliqués dans la lutte contre les inondations.

Cette visite survient après la tenue d’une réunion consacrée aux inondations en mai dernier et d’un conseil interministériel présidé par le Premier ministre, Ousmane Sonko.

“C’est une visite effectuée dans le cadre des opérations pré-hivernage pour vérifier l’état d’avancement des travaux menés par le ministère [de l’Hydraulique et de l’Assainissement] et les autres ministères impliqués dans la problématique de la gestion des inondations”, a expliqué Cheikh Tidiane Dièye.

Le but de cette visite est de prendre connaissance des besoins identifiés, a-t-il précisé.

“Nous sommes venus au pouvoir il y a deux mois, et voilà que l’hivernage s’est installé. Nous ne pouvons pas résoudre tous les problèmes cette année”, mais le gouvernement souhaite dans un premier temps “soulager” les populations, a dit M. Dièye.

Les pouvoirs publics comptent ensuite “réfléchir” et “entamer [la mise en œuvre de] solutions durables et structurelles, à la fois en matière de gestion des questions d’inondation et d’assainissement”, a-t-il ajouté.

La visite effectuée à Ziguinchor a permis au ministre et à ses collaborateurs de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux d’assainissement entamés dans la ville, dans le but de consolider ce qui a déjà été fait et d’accélérer l’exécution des chantiers.

Le ministre a visité l’école Jean-Kandé, un établissement “très sensible” aux problèmes d’inondation.

Les sapeurs-pompiers ont installé un dispositif de pompage dans cette école se trouvant dans une cuvette, a noté le ministre, promettant de recourir aux solutions “les plus appropriées” dès lundi, pour soulager cet établissement scolaire.

“Dès lundi, a annoncé le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, le gouverneur, avec l’aide du préfet, va assurer la coordination nécessaire afin que les travaux se fassent le plus rapidement possible.”

Il s’est ensuite rendu à Belfort et à Santhiaba, des quartiers souvent confrontés aux inondations.

“Il y a ici des urgences ici. Nous allons rapidement [augmenter] la capacité de pompage, avec les sapeurs-pompiers”, a promis Cheikh Tidiane Dièye.

Il dit avoir relevé à Belfort et à Santhiaba “une situation assez déplorable”, à laquelle se trouvent confrontées certaines familles victimes des précédentes inondations.

“Nous avons identifié des cas assez critiques, des […] familles qui vivent dans des conditions insoutenables” à cause des inondations, a-t-il déploré.

Le ministre a promis de les mettre “dans des conditions un peu plus acceptables, dans les meilleurs délais”, en attendant de trouver des solutions durables.

Cheikh Tidiane Dièye s’est ensuite rendu à Halwar, un autre quartier de Ziguinchor touché par les inondations. Un ravin “très dangereux”, creusé par les eaux pluviales, traverse ce quartier.

“Ici, chaque année, il y a des pertes en vies humaines, avec des enfants qui tombent dans le canal et perdent la vie. Nous allons, d’urgence, lancer des travaux”, a promis M. Dièye.

Selon lui, les techniciens ont réfléchi à un dispositif qui devrait permettre d’atténuer la vitesse de circulation des eaux pluviales.

Le ministre a bouclé sa tournée marathon par la station d’épuration de Boudody, où un site de traitement des eaux est en train d’être construit avec l’ONAS, l’Office national de l’assainissement du Sénégal.

“C’est un projet qui devrait durer une quinzaine de mois. Il a déjà démarré, mais on a eu quelques contraintes avec quelques entreprises. Nous prendrons les dispositions appropriées, pour que chacun assume ses responsabilités”, a-t-il assuré.

“Nous avons réservé 17 hectares sur ce site. La première phase va porter sur cinq hectares, pour la construction d’une station d’épuration d’une capacité de 4.300 mètres cubes par jour, qui pourra évoluer à 7.000 mètres cubes par jour”, a ajouté M. Dièye

Il assure que ce projet pourra soulager “assez considérablement” la ville de Ziguinchor, dont le réseau d’assainissement sera connecté à cette station.

IM/ASB/BK/ESF

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.