vendredi, juillet 12, 2024
.
.

Rapport OFNAC sur l’Assemblée nationale : « Ne soyons pas étonnés de découvrir des choses plus graves » (Guy Marius Sagna)

par pierre Dieme


Les enquêteurs de l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) ont conclu « une escroquerie sur les deniers publics » à l’Assemblée nationale. Il s’agit du Rapport d’enquête n°7/2022 relatif à l’entretien et à la réparation des véhicules de l’Assemblée nationale.

Le député Guy Marius Sagna n’est pas resté insensible à cette situation. « Ne soyons pas étonnés de découvrir des choses plus graves » , a-t-il commenté. Guy Marius ajoute : « C’est pour éviter que l’Assemblée nationale du Sénégal ne soit citée dans un rapport de l’OFNAC que je me battais pour le fonctionnement de la commission de comptabilité et de contrôle dont j’étais le premier vice-président. Pour que les ressources des Sénégalais servent aux Sénégalais, c’est-à-dire l’intérêt général ».

Le membre du groupe parlementaire de Yewwi Askan Wi (YAW) a révélé, qu’en tant que vice-président de la commission de comptabilité et de contrôle, que cette dernière « n’a jamais été convoquée et ne s’est jamais réunie », et déclare n’avoir jamais reçu de « documents et de rapports comptables liés à la gestion du budget de l’Assemblée nationale ».

Et pourtant, poursuit-il, j’ai alerté le président de l’Assemblée nationale par écrit, du haut de la tribune de l’hémicycle. En vain. Faisant le lien entre la conclusion du rapport de l’OFNAC et le blocage de la commission de comptabilité et de contrôle de l’institution, Guy Marius Sagna soutient que « l’Assemblée nationale du Sénégal ne doit pas être une zone de non-droit en termes de gestion de son budget ».

Des réformes « en profondeurs s’imposent à l’Assemblée pour qu’elle soit nationale, démocratique, populaire et panafricaine », a conclu le parlementaire.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.