vendredi, juillet 12, 2024
.
.

Procès Lamine Diack : Ce qui est reproché au père et au fils

par admin

Lamine Diack a fait face à la juge du parquet financier du Tribunal de Paris. L’ancien président de l’IAAF va devoir répondre aux accusations de détournement de fonds et de corruption passive. Lamine Diack aurait corrompu le président et directeur de la commission médicale et antidopage de l’IAAF Gabriel Dole et certains membres du comité exécutif qui auraient reçu du dirigeant sénégalais de fortes sommes d’argent pour fermer les yeux sur des athlètes russes suspectés de dopage
La Fédération russe d’athlétisme aurait donné 3 millions 750 euros en espèce à Lamine Diack par l’intermédiaire de Valintin Ballack Michel, président de la fédération russe d’athlétisme et de son fils consultant marketing de l’IAAF à l’époque des faits pour ne pas suspendre les athlètes russes contrôlés positifs de dopage lors des championnats du monde d’athlétisme 2013 à Moscou.
Son fils, Pape Massata Diack, absent du procès dont un nouveau mandat d’arrêt international a été délivré par le juge d’instruction, est accusé, lui aussi, d’avoir négocié des contrats de sponsoring au nom de l’IAAF sans verser les fonds dans les caisses de l’institution sportive.
Selon la présidente du Tribunal, Massata Diack aurait commis des faits de blanchiment d’argent en bande organisée et on lui reprocherait de détournement et corruption active. Papa Massata diack aurait versé l’argent détourné, selon le Tribunal dans des comptes offshores à Singapour.
Le procès suit son cours et va continuer jusqu’au 18 juin mais le président Lamine Diack sera entendu dans le fond, le mercredi 10 et le lundi 15 juin avant de connaitre le sort que le Tribunal lui réserve, renseigne Iradio. Les mêmes faits sont reprochés aussi à Me Habib Diallo, avocat et conseiller du président Diack à l’époque des faits.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.