mercredi, juillet 24, 2024
.
.

Présidence du Conseil supérieur de la magistrature : « je tiens à clarifier que je ne tiens ni à rester ni à sortir… », Président Diomaye Faye

par pierre Dieme

Parlant de la Présidence du Conseil supérieur de la magistrature, le Président Diomaye n’y est pas allé par le dos de la cuillère. Son adresse dans ce sens est teintée de toute franchise. Le président de la République en campant d’emblée les débats a parlé de sa neutralité vis-à-vis de cette entité. Car aujourd’hui, c’est le seul point d’achoppement de ce présent rapport.

Les magistrats eux-mêmes se crêpent le chignon entre ceux qui sont pour la présence du Président Diomaye au sein de l’organisation et ceux  qui en opposent un niet catégorique.

« Il m’est revenu, à travers les débats et de ce que j’ai pu entendre à travers la presse, que les magistrats ne sont pas d’accord pour que le président de la République reste dans le Conseil supérieur de la magistrature », a déclaré Diomaye Faye lors de son allocution. Et le président de la République a martelé cette partie en Wolof.

Présider le Conseil  supérieur de la magistrature, le Président dit ne pas en faire une obsession. « Je tiens à clarifier que je ne tiens ni à rester ni à sortir, je suis totalement neutre par rapport au Conseil supérieur de la magistrature » , a clarifié le président de la  République.

En sus,  le Président a également demandé à ce que les voix discordantes soient écoutées. C’est -à-dire une frange des magistrats qui tient à ce qu’il reste. « Même s’il n’y a pas d’entente et que j’ai des retours qui ne me conviennent pas, pourquoi devrais-je y demeurer ? Donc, je ne tiens absolument pas à rester là-bas. Mais je ne tiens pas forcément à en sortir, à condition que ma présence ne soit pas compromettante au sein du Conseil supérieur de la magistrature » a -t-il déclaré tout de go.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.