mercredi, juillet 24, 2024
.
.

Prédation foncière : « Aar sunu suff-aar sunu littoral » charge la DGID et invite Macky Sall à mettre fin à la mafia foncière

par pierre Dieme

La coalition des Citoyens Actifs pour la Protection de l’Environnement et du Littoral du Sénégal (CAPELS) fait des émules. Cette large coalition créée pour la protection du littoral, semble inspirer des acteurs qui œuvrent dans le même sens et qui viennent de mettre sur pied dans la banlieue  (Guédiawaye, Yeumbeul, Malika, et  Tivaouane Peulh) le « Collectif Aar Sunu Suff – Aar Sunu littoral ».  

Cette nouvelle coalition déjà d’attaque d’interpeller, la Direction des Domaines « qui, en complicité avec la Direction du Cadastre, des fonctionnaires complices, des promoteurs immobiliers sans scrupule, de certains maires et de prédateurs fonciers participent au bradage de leur foncier et de la bande du littoral ».    

Le collectif de demander au chef de l’Etat, Macky Sall à prendre les mesures dans le but de mettre fin à cette mafia foncière à laquelle certains fonctionnaires de la DGID participent au détriment de l’équité et de la démocratie foncière en annulant l’octroi des 4 hectares aux magistrats sur la bande des filaos et les recaser vers un site moins litigieux. Mais aussi à suspendre toute attribution ou tentative d’attribution de 20 hectares le long de la bande des filaos au syndicat des inspecteurs des domaines, à commanditer un audit sur la gestion du foncier par la DGID, à mettre à jour les recommandations faites par la commission nationale de la reforme foncière et enfin à rapporter immédiatement le décret 202-143 portant modification de l’article R 207 du décret n° 2009-2450. 

Le collectif interpelle enfin les politiques et affairistes impliqués dans la spoliation foncière sur le littoral de la banlieue, à prendre leurs responsabilités devant l’histoire et les générations futures en cessant toutes activités délictueuses sur la bande.   

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.