lundi, juin 17, 2024
.
.
Accueil A la Une Plateforme “Jubbanti” : vers une gouvernance plus participative et une justice plus accessible pour les Sénégalais

Plateforme “Jubbanti” : vers une gouvernance plus participative et une justice plus accessible pour les Sénégalais

par pierre Dieme

En prélude de la journée du Dialogue national du 28 mai, une plateforme citoyenne dénommée « JUBBANTI », qui signifie redresser, rectifier ou corriger en français, a été lancée ce jeudi 23 mai 2024, à Dakar. Cette plateforme souhaitée par le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye,  va permettre aux citoyens d’exprimer leurs préoccupations sur différentes thématiques importantes dans la vie de la nation et qui ont des implications dans leur vie de tous les jours. La première phase de la plateforme est consacrée à la thématique de la justice, sous l’intitulé « Sa Gis-Gis ci Doxaliinu Yoon », qui signifie « Votre opinion sur la justice ».

« La Plateforme “Jubbanti” a pour objectif de recueillir l’opinion des citoyens sénégalais sur le système judiciaire ; son fonctionnement, ses services, ses pratiques, dans le but d’améliorer les politiques et les pratiques, pour une justice efficace et transparente, au bénéfice de chaque Sénégalais », a déclaré Ousseynou Ly, ministre-conseiller, porte-parole de la Présidence,

Selon lui, ce qui intéresse le président de la République, c’est sa volonté de mettre le citoyen au cœur de son action. « Il a jugé nécessaire qu’on puisse donner au justiciable la parole pour qu’il puisse partager ses opinions, son expérience avec le système judiciaire », a-t-il expliqué.

Présent lors du lancement, Cheikh Sakho Jimbira estime que la plateforme traduit une volonté forte du chef de l’Etat Bassirou Diomaye Diakhar Faye dans sa vision du Sénégal qu’il veut bâtir avec l’ensemble des citoyens. « C’est dans cet esprit que cette Plateforme a été mise en place pour redonner la parole aux citoyens. Pour leur donner l’opportunité de pouvoir exprimer leur ressenti et leur préoccupation afin qu’ensemble, nous puissions apporter des transformations nécessaires », a indiqué le ministre-Conseiller, coordonnateur de la communication de la Présidence de la République.

Pour sa part, le conseiller technique du ministre de la Justice met en lumière l’importance de cette plateforme comme outil pour identifier les problèmes concrets rencontrés par les citoyens dans le domaine de la justice.

« Les avis que les personnes ont de la justice et leurs opinions permettent d’avoir un ensemble d’éléments qu’il est important de procéder à des réformes. Et c’est à partir des problèmes qui ont été soulevés que des solutions vont être trouvées », a fait savoir Alassane Ndiaye, magistrat et conseiller technique du ministre de la Justice.

Qui a estimé que « si on recense l’ensemble des idées positives et constructives, cela permettra de passer si nécessaire à des réformes. La Plateforme permet à des personnes de donner leur opinion afin de dégager des perspectives de solutions », a-t-il conclut.

Moussa Ndongo

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.