lundi, juin 24, 2024
.
.
Accueil ActualitésCulture Parution du livre : «Senelec : une société électrocutée » : Birahime Seck révèle les nombreuses failles du contrat Senelec/Akilee signé par Makhtar Cissé

Parution du livre : «Senelec : une société électrocutée » : Birahime Seck révèle les nombreuses failles du contrat Senelec/Akilee signé par Makhtar Cissé

par pierre Dieme

est plus fort que lui. Il ne peut pas rester sans rien faire quand il entend ou flaire un cas de corruption ou d’injustice. Il faut qu’il se bouge. Et chaque fois, ce sentinelle de la transparence a deux choix : soit il envoie un texte à la presse, soit il écrit un livre s’il estime que l’affaire est suffisamment sérieuse. C’est ce que Birahime Seck a encore fait. Moins de deux ans après son premier livre «Lettre au Peuple : Prodac, un festin de 36 milliards de francs Cfa», paru le 2 février 2019, le Coordonnateur du Forum civil publie un autre ouvrage sur le dossier Senelec/Akilee. Dans ce brulot intitulé «Senelec : une société électrocutée», qu’il choisit de publier aujourd’hui 9 décembre, coïncidant avec la journée mondiale de lutte contre la corruption, le coordonnateur général du Forum revient sur un scandale innommable. Il pointe la responsabilité de beaucoup de gens : violation du Code des marchés dans le processus de contractualisation, passivité du Conseil d’administration, rôle de l’ancien Premier ministre Boun Dionne, passivité coupable du président de la République Macky Sall, la motion de soutien contestée du Cercle des investisseurs du Sénégal (Cis)… Birahime Seck évoque aussi dans le livre le scandale Excellec et l’affaire Powercom.

Ceux qui avaient vite crié à un classement sans suite du dossier Senelec/Akilee peuvent bien déchanter. En effet, pour aujourd’hui et pour demain, quelqu’un a décidé d’écrire un livre sur cette affaire qui a secoué tous ceux qui portent le Sénégal au cœur.
Et même si c’est une chose à laquelle personne ne s’attendait certainement, Birahime Seck, ce sentinelle de la transparence, l’a fait. En effet, le Coordonnateur général du Forum civil qui ne s’est presque pas exprimé à l’époque sur le fameux contrat signé par le Directeur général d’alors Mouhamadou Makhtar Cissé entre Akilee et la Senelec, revient en long, en large et en profondeur sur le dossier.
Et au lieu de signer une contribution ou de publier un communiqué, Birahime Seck a choisi d’écrire un livre : «Senelec : une entreprise électrocutée». La sortie du brûlot est prévue pour aujourd’hui 9 décembre 2020. Une manière pour l’auteur, connu pour son combat pour la transparence, de célébrer la Journée mondiale de lutte contre la corruption qui est célébrée chaque 9 décembre, à sa manière, en cette période de Covid-19 où tout rassemblement est prohibé.
Dans le livre, Birahime Seck a revisité les clauses contractuelles infantilisantes, la violation du Code des marchés dans le processus de contractualisation, le rôle des syndicalistes, la passivité du Conseil d’administration de Senelec, le rôle de l’ancien Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, la passivité coupable du président de la République Macky Sall, la motion de soutien contestée du Cercle des investisseurs du Sénégal (Cis)…

Les dossiers Excellec et Powercom aussi évoqués

Mais le coordonnateur général du Forum Civil ne s’est pas limité dans le livre à parler de l’affaire Akilee/Senelec qui avait défrayé toute la chronique des mois durant avant que le Président Macky Sall ne siffle la fin de la récréation en exigeant la rupture pure et simple de ce papier totalement en défaveur du Sénégal et des Sénégalais. En effet, au fil des pages de son livre, le teigneux membre de la société civile sénégalaise évoque aussi les dossiers Excellec et Powercom.

Sidy Djimby NdaoLES ECHOS

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.