samedi, juillet 20, 2024
.
.

Makhtar Cissé paye 2,7 milliards à Akilée la veille de la passation avec Biteye

par pierre Dieme

Mouhamadou Makhtar Cissé est décidément un cas. Pas du genre importé, contact encore moins communautaire, mais un cas particulier. L’énormité de certains actes qu’il a posés quand il était Directeur général de la Senelec font froid dans le dos et méritent, plus que tout autre sujet, que les corps de contrôle s’y penchent sérieusement. Dernière en date des révélations : un chèque de 2,7 milliards de francs Cfa qu’il a signé au profit de Akilée à la… veille de sa passation de service. Pour rappel, Makhtar Cissé a été nommé dimanche 7 avril 2019 ministre du Pétrole et de l’Energie. Plus de deux semaines plus tard, le 24 avril exactement, le chef de l’Etat écarte son ‘’candidat’’ pour porter son choix sur Pape Mademba Bitèye. Son rôle ne devait plus être que de gérer les affaires courantes. Mais ça, c’est trop peu pour lui. Cinq (5) jours plus tard, soit le 29 avril, veille de sa passation de service qui a eu lieu le 30 avril, Makhtar Cissé a eu l’outrecuidance de signer un chèque de 2,7 milliards pour Akilée. Pire, jamais Senelec n’a payé avec autant de rapidité une facture. Elle était arrivée juste 72h avant. C’est dire… 
 
 
Dans l’affaire Senelec-Akilée, chaque jour avec son lot de révélations, les unes plus graves que les autres. Et c’est peut-être venu l’heure pour les Sénégalais de tous les bords de s’intéresser véritablement à cette affaire afin de pousser les corps de contrôle à prendre leurs responsabilités. Ce, pour qu’enfin les Sénégalais connaissent le fin mot de cette affaire, qui est partie pour se positionner en haut de la liste des plus grands scandales de notre pays. 
S’il en est ainsi, c’est qu’après tout ce qui s’est passé dans cette affaire dite Senelec-Akilée, Mouhamadou Makhtar Cissé, dans un tout autre pays, aurait démissionné depuis longtemps pour laver son honneur terni. 
Et malgré le nombre exorbitant de ses «avocats sans robe», il faudra bien que l’Inspection générale d’Etat, la Cour des comptes, l’Armp ou encore l’Ofnac, déjà saisis par les cadres de Senelec, fassent leur travail pour que les Sénégalais sachent la vérité.  
Le dernier scandale connu dans cette ténébreuse affaire est lié à un chèque. En effet, Makhtar Cissé a signé un chèque de 2,7 milliards de nos francs au profit de Akilee. La régularité du chèque n’est pas contestée, c’est plutôt le timing qui est curieux et qui osé. 
Nommé ministre du Pétrole et de l’Energie le dimanche 7 avril 2019, Mouhamadou Makhtar Cissé avait misé sur un «cheval» pour son remplacement. Ce dernier était l’un de ses plus proches collaborateurs à la Senelec. Malheureusement pour lui et son candidat, le président de la République a porté son choix sur quelqu’un que personne n’a vu venir. Ainsi, le 24 avril 2019, Macky Sall prend 21 mesures individuelles dont l’une des plus importantes est sans nul doute la nomination de Pape Mademba Bitèye à la tête de la Société nationale d’électricité.
C’est la déception dans certains cercles. Les schémas sont chamboulés. Mais il faut vite réagir. La Senelec étant une lourde machine qui doit tourner, la passation de service doit se faire au plus vite. La date du 30 avril est retenue. Mais, comment le nouveau Directeur général va-t-il réagir s’il voit ce qui se cache dans certains contrats ? Comment va-t-il se comporter ? Que va-t-il faire ? Personne ne sait. Il faut donc faire vite. 
 
 
Moins de 72h après la nomination de Bitèye, Akilée dépose sa facture 


 
 
Coïncidence trop troublante, Akilee fait une facture d’avance moins de 72h plus tard. La régularité n’est pas en cause, mais le timing est des plus curieux. En effet, le contrat est signé le 11 février, le bon de commande sur 10 ans de 187 milliards émis le 20 mars, mais la première facture tombe… moins de 72h après la nomination surprise et inattendue de l’outsider. Curiosité.
 
 
 
Makhtar Cissé paie la facture, en mode fast-track, 72h plus tard 
 
Mais ce n’est pas la seule curiosité. En effet, 72h plus tard, Makhtar Cissé signe le chèque pour le paiement de la facture. C’est vrai qu’à l’époque, le concept de fast-track faisait fureur, mais ça c’est du super fast-track. Même les procédures au niveau de Senelec sont plus longues. C’est à crier de rage si l’on sait que pour les fournisseurs ‘’normaux’’, les factures peuvent aller jusqu’à 60 jours, mais pour la circonstance, Akilée a ‘’reçu’’ son chèque quelque 72h après avoir déposé sa facture. 
Mais cette date n’est pas fortuite. C’était lundi 29 avril 2019, veille de la passation de service entre Mouhamadou Makhtar Cissé et son successeur Pape Mademba Bitèye.  
Pour tout gestionnaire rigoureux, ce temps devait servir juste à évacuer les affaires courantes. Mais il en a profité pour signer ce gros chèque, comme s’il était toujours Directeur général de Senelec. 
 
Sidy Djimby NDAO jotaay

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.