.
mercredi, mai 22, 2024
.
Accueil A la Une Les écuries d’Augias

Les écuries d’Augias

par pierre Dieme

Tremblez messieurs et dames ! A la lecture du communiqué du Conseil des ministres d’hier, on est tenté de dire : pourvu que la même rigueur dure et s’applique à tout le monde. Que les intentions ne soient pas des vœux pieux comme le fut cette promesse d’une gestion sobre et vertueuse de l’année 2012 et qui s’est réalisée exactement à l’envers.

Depuis nos glorieuses indépendances, à part l’intermède Diouf avec sa loi sur l’enrichissement illicite qui n’avait permis de sanctionner que des lampistes, depuis donc ces glorieuses indépendances, on n’a pas souvenance d’avoir vu les voleurs de nos deniers publics lourdement sanctionnés à travers notamment un séjour carcéral. Pendant longtemps ces voleurs n’ont cessé de tirer la langue à la populace.

Hier, Seugn Bass n’a pas tremblé et, dans quelques salons huppés, c’est sûr que y en a qui ont failli piquer une crise cardiaque. On verra bien ce que donneront les missions de vérification des corps de contrôle lâchés hier dans les ministères. Ce serait déjà ça de gagné si ces missions fichent la trouille à tous ces fonctionnaires jamais repus et qui bouffent des deux mains nos sous. Seugn Bass, qui doit en connaître davantage sur les mœurs de ces messieurs et dames qui ont gouverné ce charmant pays ces douze dernières années, a également ordonné l’audit rapide du scandaleux contrat d’affermage entre l’Etat (SONES) et SEN’EAU et du contrat de performances Etat-SONES-SEN’EAU.

Ça va certainement donner des démangeaisons à certains. Pourquoi donc pensez-vous au Beauf de l’ex-Chef ? Et y a pas que ça. Seugn Bass, qui a bouffé du lion, a également ordonné la publication des rapports de la Cour des comptes, de l’Inspection générale d’Etat et de l’OFNAC des cinq dernières années. Eh eh, c’est pas la presse qui va manquer de matière dans les semaines voire les mois à venir !

L’administration pénitentiaire aura assurément du boulot si l’on sait le nombre de dossiers que l’ex-Chef avait mis sous le coude, protégeant des voleurs pendant que d’autres étaient promus à de hautes fonctions après avoir dilapidé nos ressources. Plutôt que d’être châtiés, ces bienheureux étaient au contraire promus pour leurs performances de kleptomanes !

L’œuvre de salubrité publique que veut réaliser le nouveau Président doit être soutenue par tous ceux qui se réclament patriotes. C’est déjà en soi un symbole très fort de rupture par rapport aux pratiques maffieuses qui prévalaient jusque-là. Diadieuf, Monsieur le Président !

Kaccoor Bi

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.