vendredi, juillet 19, 2024
.
.

Les décisions de l’OMS «mooy lolou»

par pierre Dieme

L’organisation mondiale de la santé, c’est un peu la CAF dans le domaine médical.

Les grands dossiers doivent rapporter gros et tant pis pour ceux qui trainent en chemin et évoquent des problèmes de morale.

Dans l’affaire du traitement du Coronavirus par la chloroquine, elle est montée au créneau en même temps qu’est l’exemple  de la Revue anglaise The Lancet.

Pour dénoncer un manque de rigueur dans la préparation, elle dit s’être fondée sur des études très sérieuses pour interdire le produit propulsé sur la scène internationale par le Professeur Raoult de Marseille.

Pourtant moins d’une semaine après, on apprend que les auteurs de son enquête (deux désespoirs connus mais qui font aussi du karaté), n’ont pas été jusqu’à remettre la vente du produit en question en convoquant des rangers secondaires.

Heureusement qu’on a laissé le Professeur Seydi bosser en Paul.

Cebe

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.