.
mercredi, mai 22, 2024
.
Accueil A la Une Le président Diomaye, a l’épreuve du gaz et des licences de pêche

Le président Diomaye, a l’épreuve du gaz et des licences de pêche

par pierre Dieme

Le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, est attendu, selon certaines informations, ce mercredi 17 avril ou demain, jeudi, à Nouakchott, pour y rencontrer son homologue mauritanien Mohamed Ould Cheikh Ghazouani

Le nouveau président de la République va effectuer son premier déplacement hors du Sénégal. Bassirou Diomaye Diakhar Faye se rendra aujourd’hui ou demain, sauf tsunami, en Mauritanie pour s’entretenir avec son homologue, Mohamed Ould Cheikh Ghazouani. Leurs échanges pourraient graviter autour de l’exploitation prochaine du gaz dans le cadre du projet Grand-Tortue Ahmeyim et l’économie notamment sur l’octroi des licences de pêche.

Le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, est attendu, selon certaines informations, ce mercredi 17 avril ou demain, jeudi, à Nouakchott, pour y rencontrer son homologue mauritanien Mohamed Ould Cheikh Ghazouani. Ce dernier a assisté à la cérémonie d’investiture du successeur de Macky Sall, le 2 avril dernier. Cette première visite officielle hors du pays, depuis sa prise de fonction, sera certainement consacrée, entre autres, aux relations commerciales entre les deux pays avec l’Accord de Coopération Intergouvernementale sur la gestion du complexe gazier Grand-Tortue Ahmeyim (GTA).

Le 27 avril 2015, le gisement de gaz Grand Tortue Ahmeyim a été découvert dans le bloc 8 du bassin côtier, à la frontière entre les deux pays, par la société Kosmos Energy. Sa réserve potentielle est de l’ordre de 100 TCF ; ce qui est énorme. Il sera développé de manière séquentielle, en trois phases, avec un budget de développement d’environ 24 milliards de dollars américains, pour produire 10 millions de tonnes par an (MTPA). Le revenu estimé pendant la durée d’exploitation (20 ans) est de l’ordre de 90 milliards de dollars.

Les échanges entre les deux Chefs d’Etat pourraient également graviter autour de l’économie, avec notamment l’octroi des licences de pêche. Pour rappel, la Mauritanie a récemment accordé 500 licences aux pêcheurs sénégalais destinées aux pêcheurs de la langue de Barbarie, à Saint-Louis. Ces licences de pêches correspondent à 50.000 tonnes d’espèces pélagiques dont les 6% seront vendus sur le marché mauritanien, au profit des pêcheurs de Saint-Louis. Ces derniers faisaient, depuis des années, face à des arrestations des garde-côtes mauritaniennes qui leur reprochaient de pêcher dans leurs eaux, sans autorisation préalable.

En effet, cette visite de Bassirou Diomaye Diakhar Faye souligne l’importance du lien séculaire d’amitié et de coopération entre les deux nations. Au mois de janvier dernier, l’ex-président de la République, Macky Sall, avait effectué une visite d’amitié et de travail de deux jours en Mauritanie. Au cœur des discussions avec Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, il y avait la coopération bilatérale surtout dans le cadre des projets avancés tels que le partage du champ gazier et le pont de Rosso qui permettra de fluidifier la circulation des personnes et des marchandises. La Mauritanie et le Sénégal sont aussi liés par les infrastructures énergétiques de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). Il faut dire qu’en plus des accords de pêche, d’énergie verte, les deux pays coopèrent aussi en matière de lutte contre le djihadisme.

Mariame DJIGO

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.