.
lundi, avril 15, 2024
.
Accueil A la Une « Il faut aider le Président Diomaye Faye à faire l’état des lieux des finances publiques »

« Il faut aider le Président Diomaye Faye à faire l’état des lieux des finances publiques »

par pierre Dieme

Les attentes sont nombreuses pour le Président Bassirou Diomaye Faye, nouvellement porté à la magistrature suprême. Et le cinquième Président du Sénégal a dès sa première prise de parole (lundi mars) a parlé quelques unes de ses priorités. Qui se trouvent être : la souveraineté monétaire et la refonte de la corruption. Sur ce dernier point, Birahim Seck du Forum civil est d’avis que si l’on fait l’état des lieux des finances publique. Il pourra servir au Président d’un tableau de bord.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Nous avons suivi la première déclaration du Président Bassirou Diomaye Faye qui s’est fixé parmi ses priorités la refonte de la corruption, donc la bonne gouvernance. Nous avons voulu juste faire un rappel d’une disposition ou bien d’un point qui est prévu par le code de transparence dans la gestion des finances publiques. C’est le point 1.7 de l’annexe du code de transparence dans la gestion des finances publiques. Qui dispose que dans les trois mois qui suivent chaque nouveau mandat présidentiel. C’est la situation que nous vivons actuellement. 
 

Est-ce que le Président Diomaye Faye est tenu à faire cet éclairage sur les finances actuelles, au regard de la situation qu’il a héritée?
 

La situation globale des finances publiques, en particulier la situation du budget et son endettement fait l’objet d’un rapport préparé par le gouvernement. Autrement dit, il y a un besoin de faire un éclairage sur l’utilisation du budget, des dépenses de fonctionnement, d’investissement, le système de collecte des ressources, sur la situation de l’endettement, donc la situation des finances publiques de façon générale. Et ce rapport est audité par la Cour des comptes et que par besoin de redevabilité, le législateur a prévu que ce rapport doit faire l’objet d’une publication dans les trois mois qui suivent les trois mois dans lesquels ce rapport a été élaboré. Autrement dit, c’est un état des lieux sur les finances publiques que le code de transparence dans la gestion des finances publiques voudrait que le nouveau président de la République fasse une redevabilité par une publication de ce rapport au profit des populations.
 

Le président de la République a dit qu’il inscrit la bonne gouvernance dans ses priorités. Quels peut être l’avantage de ce rapport dont vous faites allusion  ? 
 

Il a dit qu’il inscrit ses priorités sur la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. Cet acte-là fait partie des actes de bonne gouvernance et de prévention contre la corruption. Mais également c’est un acte qui même salutaire pour lui puisque ça lui permettra d’avoir un tableau de bord sur l’État  des finances publiques et de pouvoir choisir la direction qu’il faudrait prendre pour en matière de dépense mais également en recouvrement. Donc, c’est une disposition qui lui est profitable c’est pourquoi nous avons jugé nécessaire de l’accompagner dans ce sens là pour qu’il fasse l’Etat des lieux.

Bassirou Diomaye Faye est élu avec 54% des suffrages et avec beaucoup d’espoir de rompre d’avec l’establishment. Etes-vous optimistes pour la suite?
 

Nous attendons de voir ce que le président de la République a à nous proposer en fonction des priorités qu’il va dégager. Les priorités qu’il a dégagées sont claires. Maintenant ces priorités doivent être portées par une structure nous attendons ces fondements à travers le gouvernement mais également l’organisation administrative de manière générale. 
 

Les Sénégalais étaient sortis massivement et ils ont voté dans la paix et la tranquillité. Ils l’ont certainement fait pour le désir d’un changement. Donc, les Sénégalais, notamment les jeunes, ont placé beaucoup d’espoir sur le projet de la coalition Diomaye président. C’est ce qui justifierait le vote massif des jeunes.  
 

Est-ce que ça a été pour vous une surprise que Bassirou Diomaye Faye soit élu au premier tour de l’élection présidentielle?
 

Du point de vue du changement de régime, je ne suis pas surpris. Si je me confie aux différents témoignages recueillis sur le terrain. Au forum civil, nous sommes allés pendant toute l’année à l’intérieur du pays. Nous sommes en contact avec les populations. Donc nous respectons et entendons ce qu’ils disent. La situation était quand même assez tendue au niveau des zones rurales à plus forte raison dans les zones urbaines. Donc les prémices pour un changement étaient là. Il y a d’autres facteurs, également qui entrent en jeu. Le facteur Ousmane Sonko entre en jeu, le comportement du président de la République qui a été exacerbé à partir du 3 février. La détermination des jeunes qui ont voulu un changement radical. Il y a plusieurs facteurs qui ont contribué quand même à ce changement.

Donc si nous faisons une analyse lucide. Au niveau du forum civil, nous l’avons dit. S’il y a une élection et que l’opposition ne commet pas d’ erreurs, il y aura un changement. Mais tout cela a été accéléré par le comportement du Président Macky Sall le 03 février où il avait reporté l’élection. Voilà, il y a des choses qui ont concouru à cette élection et qui ont poussé les populations à élire un nouveau Président. 
 

Le président Bassirou Diomaye Faye l’a dit. Une de ses priorités c’est également de réconcilier les Sénégalais? Mais il ne faut pas oublier qu’il y a eu des morts?

Nous l’avons toujours dit, le forum civil est contre la loi d’amnistie. Le forum civil n’est pas d’accord avec la loi d’amnistie. Donc notre position n’a pas varié. Pour qu’il y ait réconciliation, il faut impérativement que les responsabilités soient situées. Il y a eu des jeunes qui ont été torturés et tués. Et sur ces faits, les Sénégalais ont besoin que les responsabilités soient situées. Il faut que les Sénégalais sachent la vérité et que la justice aussi soit une réalité dans notre pays. 
 

Maintenant, cette quête de  réconciliation n’exclut pas l’obligation de satisfaire les autres besoins, la vie chère, la refonte des institutions  de façon générale. Il faut impérative une assise de la justice. 

Babou Diallo

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.