vendredi, juillet 12, 2024
.
.

Grève du SYTJUST l’Etat va-t-il déclencher un processus de radiation ?

par pierre Dieme

Dans son avant-dernière édition (vendredi), « Le Témoin » quotidien avait relayé la demande de nombreux jeunes juristes en chômage et étudiants doctorant à l’Ucad qui sollicitaient l’organisation d’un concours ou un recrutement en procédure d’urgence afin de leur permettre de se substituer aux greffiers grévistes du sytjust. Ces centaines de licenciés, maitrisards et docteurs en droit demandent à l’Etat de leur donner la chance de pouvoir entrer dans la fonction publique.

« Ce jour-là, le président de la République et le ministre de la Justice verront des milliers de candidats diplômés en droit prêts à être greffiers » juraient nos hôtes. Cette proposition a-t-elle eu un écho auprès du président de Macky sall ou du ministre de la Justice Me Malick sall ? Toujours est-il que « Le Témoin » a appris que le Centre de Formation judiciaire (Cfj) a été réquisitionné pour assurer une formation d’initiation au métier de greffier au profit d’agents de l’administration pénitentiaire.

Des gendarmes et policiers récemment à la retraite pourront aussi bénéficier de cette formation le temps que soit organisé un concours en procédure d’urgence pour remplacer définitivement les greffiers grévistes du sytjust. Dans la même foulée, on apprend que l’Etat compte exercer son autorité. Pour ce faire, un comité interministériel composé des présidents de la Cour suprême et de la Cour d’appel de Dakar ainsi que des directeurs généraux de la solde, de la Fonction publique, l’agent judiciaire de l’Etat etc. sera bientôt mis en place. Objectif ? Déclencher un processus de radiation de tous les greffiers grévistes.

Le Témoin

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.