jeudi, juillet 25, 2024
.
.

Gouverner à l’aveuglette

par pierre Dieme

Et pourtant, il nous avait donné l’image d’un guerrier. D’un Soldat en treillis sur le front avec son Armée. Il avait remis le treillis lorsque la capitale souffrait d’une pénurie d’eau… Sans état d’âme, il avait envoyé ses plus sérieux adversaires en prison en plus de tenir en bride son opposition.

N’hésitant pas à humilier ses animateurs. Il veut qu’on vote une loi, et voilà ses députés qui se précipitent. Quant à ses militants et supporteurs, ils sont si poltrons que tout ce que le Chef décide est bon. Il demande qu’on rouvre les écoles et lieux de culte, on salue sa vision et son courage ! Deux semaines plus tard, il change de décision et renvoie l’ouverture des classes à une date ultérieure. On voit en cette volte-face l’inspiration d’un génie ! C’est le meilleur de nous tous.

Il avait appelé à une guerre contre le méchant virus avant de baisser les armes et de nous demander … d’apprendre à vivre avec lui ! Un génie, on vous dit… Juste que lui, plutôt que de vivre avec, il s’est barricadé avec sa famille. Madame qui aimait se frotter à la plèbe est devenue invisible. Quant à ses soldats, plutôt que de donner confiance au peuple, ils l’apeurent. Vous avez vu les mines d’enterrement de son ministre de la Santé ?

On croirait que c’est pour bientôt la fin du monde. Son Beau-frère suait comme s’il s’était retrouvé à Kédougou alors que ce jour-là, la fraicheur enveloppait Dakar. Plus tard, son ministre de l’Enseignement Supérieur avait jeté son masque. Massacrant la communication de l’Etat autour de la Covid 19. Et voilà que pour quelques cas asymptomatiques à Ziguinchor, alors que la capitale en compte des milliers, on décide de renvoyer l’ouverture des classes. Quand un Chef tâtonne, il faut craindre le pire. Nos confrères de Jeune Afrique l’avaient caricaturé avec son masque sous les yeux, sans savoir où il mène ses troupes. On peut dire qu’ils ont vu juste !

KACCOOR BI

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.