vendredi, juin 14, 2024
.
.
Accueil A la Une Gestion du Fonds Force Covid : « il est démontré que la cour s’est trompée »

Gestion du Fonds Force Covid : « il est démontré que la cour s’est trompée »

par pierre Dieme

La Cour des Comptes a publié son rapport sur l’audit de la gestion des fonds Covid-19, conformément à ses missions d’assistance au président de la République, au Gouvernement et à l’Assemblée Nationale, missions prévues par la Constitution ainsi que par la loi n° 2012-23 du 27 décembre 2012 abrogeant et remplaçant la loi organique n° 99-70 du 17 février 1999 sur ladite Cour. La juridiction a relevé des manquements dans certains ministères.

Face à Mamoudou Ibra Kane lors de l’émission Jury du Dimanche sur Iradio, Abdoulaye Saydou Sow, ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique et maire de Kaffrine a commencé par dire : « je dois me satisfaire que nous soyons dans un État de droit soumis à la bonne gouvernance. Il faut se souvenir que les pouvoirs de la Cour des comptes ont été renforcés sous l’autorité du président Macky Sall. Les magistrats ont été renforcés. Dans le cadre de la Covid, c’est le président de la République qui a décidé que tout le budget qui est soumis à ce fond sera audité d’abord par une commission qu’il avait mise en place dirigée par le général François Ndiaye qui a rendu compte. Et que ce même fond soit soumis à l’appréciation de la Cour des comptes. Sur le principe, il faut se satisfaire de cette posture du gouvernement du Sénégal. Il faut dire que sur les 1.000 milliards il y’a 6 milliards qui ont été contestés encore que la contestation c’est 2,5 milliards dont on parle au ministère du Développement communautaire où on parle du prix du riz. Cela est démontré que la Cour s’est trompée. Le prix du riz n’est pas fixé en 2013. On est en 2022 ».

« Les sénégalais doivent féliciter le ministre Mansour Faye »

Sur une question de savoir est-ce qu’il ne faut pas respecter ladite Cour, il a rétorqué : « autant il faut respecter la Cour des comptes, autant il faut respecter les ordonnateurs qui sont les ministres. Le prix du riz vous pouvez l’apprécier. Les sénégalais doivent féliciter le ministre Mansour Faye dans cette opération. Qui est-ce qui s’est réellement passé ? Parce que les fonds Covid ont eu une dérogation sur les procédures des marchés publics. Malgré cette dérogation, le ministre Mansour Faye avait décidé de lancer un appel d’offre et il y avait 28 soumissionnaires. Parmi eux, il a pris le moins disant, où est le problème ? ». Interrogé sur les recommandations de la Cour notamment l’ouverture d’informations judiciaires dans certains cas, il a rappelé que : « le chef de l’État a dit, lors de son adresse à la nation, que toutes les dispositions légales et réglementaires seront respectées. Auparavant, il faut que les soupçons soient avérés pour pouvoir passer à l’autre étape. Il faut respecter la présomption d’innocence. Avant la bataille judiciaire, il faut d’abord gagner la bataille d’opinion. Les gouvernants doivent s’expliquer », peste-t-il.

Cheikh Moussa SARR

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes

@2024 – tous droit réserver.