.
samedi, mai 18, 2024
.
Accueil ActualitésSociété Gestion des ressources naturelles en Afrique: les acteurs miniers africains partagent leurs expériences au Gorée Institute

Gestion des ressources naturelles en Afrique: les acteurs miniers africains partagent leurs expériences au Gorée Institute

par pierre Dieme

Après plusieurs activités déroulées depuis 2018 dans le cadre de son Projet Gouvernance des Ressources Minérales (GRM) en Afrique de l’Ouest financé par la Fondation Ford, le Gorée Institute poursuit la deuxième phase de son Projet par l’organisation d’une Rencontre multi-acteurs de deux jours, les 21 et 22 décembre 2020. Un rendez-vous régional de partage et d’échanges sur les bonnes pratiques de la gouvernance des ressources minérales en Afrique de l’Ouest.


« Partage et échanges des bonnes pratiques de gouvernance des ressources minérales en Afrique de l’Ouest » est le thème de la Rencontre régionale qui réunira sur l’île de Gorée des acteurs du secteur minier africain issus de six (6 pays), membres d’institutions étatiques, du secteur privé, de la société́ civile, des universités et centres de recherche et de formation évoluant dans le domaine extractif. En associant les acteurs du secteur minier issus du Sénégal, du Mali, du Burkina Faso, du Niger, de la Côte d’Ivoire et de la République de Guinée, l’Institut panafricain favorisera ainsi le partage d’expériences et de bonnes pratiques entre ces divers pays afin de renforcer les pratiques inclusives des industries extractives, mais aussi de promouvoir les bonnes pratiques en termes de transparence et de redevabilité au Sénégal et dans toute la région ouest africaine. Avec les réflexions qui ressortiront des interactions, il sera défini des stratégies novatrices propres à instaurer de meilleures industries extractives inclusives, transparentes et vectrices de développement.

Il convient de rappeler que la première phase de ce Projet GRM visant à favoriser le partage juste et équitable des revenus tirés des ressources minérales et pétrolières en Afrique avait mis l’accent sur les cadres de concertations, de dialogues, de réflexions, mais aussi le renforcement des capacités et l’accès à l’information à travers le développement d’une plateforme technologique et une étude de perception de l’exploitation des ressources minières au Sénégal. Par ailleurs, compte tenu du contexte de la COVID 19, le Gorée Institut avait misé sur la technologie et l’accès à l’information pour une gouvernance juste et équitable.

Cela à travers l’organisation de plusieurs webinaires, la production de films documentaires et de vidéos animées, la dissémination des résultats de recherches et l’organisation de causeries avec les communautés des zones d’exploitation dans les régions de Kédougou, Matam et Thiès.
Pour la Rencontre régionale des 21 et 22 décembre, des dispositifs seront mis en place pour promouvoir le contenu local et les pratiques commerciales inclusives, la transparence et l’équité. Ce Forum multi-acteurs constituera un cadre de concertation pour prévenir la corruption et réduire les niches de corruption, favoriser la redevabilité et atténuer les impacts négatifs de l’exploitation. Il s’agira aussi de trouver des voix pour maximiser les retombées de l’exploitation pour les États, les populations, les communautés des zones d’exploitation, les individus évoluant dans les secteurs impactés négativement par les exploitations, les femmes et les jeunes.

Tu pourrais aussi aimer

Web TV

Articles récentes